Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Après Paris, l'humoriste sarladais Sevac revient en Dordogne pour son premier one-man-show

mercredi 5 décembre 2018 à 19:37 Par Noémie Philippot, France Bleu Périgord

Depuis septembre, il joue son premier one-man-show tous les samedis à Paris. Ce jeudi, Sevac revient à Sarlat, où il a passé dix ans de sa vie, pour présenter "Sevac en finition". Un moment très particulier pour le jeune humoriste de 28 ans, qui rêve de grandes scènes depuis l'adolescence.

Sevac joue son premier one-man-show jeudi soir au Cinéma Rex de Sarlat.
Sevac joue son premier one-man-show jeudi soir au Cinéma Rex de Sarlat. © Radio France - Noémie Philippot

Sarlat-la-Canéda, France

C'est l'histoire de quelqu'un qui devient une star. Mélangez un peu de sa vie, beaucoup de fiction, et vous avez la recette du premier spectacle de Sevac. À 28 ans, il touche du doigt un rêve qu'il porte depuis l'adolescence, passée à Sarlat. 

Ses idoles : Jamel Debouze, ou Anthony Kavanagh. Pour lui, c'était devenir humoriste ou rien : "Quand à la télé j'ai vu qu'on pouvait faire marrer les gens et être payé pour ça, je me suis dit "aller, on va se lancer". Depuis que j'ai 10 - 12 ans, j'écris." Alors pour réaliser son rêve, une fois le bac en poche - passé au lycée Pré de Cordy de Sarlat, il part pour un BTS ... Tourisme, à Brive : "Tout était établi dans ma tête. Je suis allé au Club Med parce que je savais que je pourrais monter sur scène et qu'après je pourrais en faire mon métier."

Pendant six ans, il participe à des spectacles collectifs pour le club de vacances. Sauf qu'il y a un gouffre difficile à passer vers le seul en scène : "La première fois, je m'en rappellerai toute ma vie. Je tremblais, j'étais pas bien. J'ai fait un bide, monumental ! Mais il faut passer par là pour prendre de l'assurance" confie-t-il. 

Deux ans et demi pour écrire ce premier spectacle

Cette première, c'était il y a deux ans et demi. Depuis, Sevac s'est plongé dans l'écriture de son premier spectacle, "Sevac en finition". Il le joue tous les samedis soirs à Paris, au café théâtre Le Lieu, une salle de 40 places. Alors ce jeudi soir à Sarlat, l'échelle change : ce sera devant 150 personnes, un grand public : "Il y a toute mon adolescence qui est ici, donc je n'ai pas le droit de décevoir. Autant à Paris je peux décevoir, ce n'est pas très grave parce que les gens, je ne les connais pas. Ici, ils me connaissent depuis des années, je ne peux pas décevoir." 

Levé de rideau à 21 heures au Cinéma Rex. L'entrée est gratuite, mais la salle est déjà pratiquement pleine. Vous pouvez appeler le 06.08.69.99.29 jusqu'à 18 heures jeudi, au cas où des places se libèrent.