Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Armada 2019 à Rouen

Armada 2019 à Rouen : Julien, plus jeune gabier de l'Hermione a quitté ses montagnes pour prendre la mer

A 18 ans, Julien réalise son rêve : prendre la mer... sur l'Hermione ! Pourtant, rien ne prédestinait ce jeune garçon à une vie de marin, lui qui a grandi dans les Hautes-Alpes. Nous l'avons rencontré à l'occasion de l'Armada à Rouen.

Julien, 18 ans, plus jeune gabier de l'Hermione
Julien, 18 ans, plus jeune gabier de l'Hermione - Nicolas Chambon

Rouen, France

Il a le sourire large, le contact et le rire faciles, à 18 ans, Julien, le plus jeune gabier de l'Hermione a su se faire une place au milieu des 80 membres d'équipage de la frégate. Nous l'avons rencontré alors que l'Hermione attire des milliers de visiteurs à l'occasion de l'Armada du 6 au 16 juin 2019 à Rouen.

Les gabiers de l'Hermione en tenue  - Radio France
Les gabiers de l'Hermione en tenue © Radio France - Coralie MOREAU

La mer n'a rien d'une évidence pour Julien car il grandit loin de la côte ouest et du port d'attache de l'Hermione, dans les Hautes-Alpes. Jusqu'à 18 ans donc, il côtoie plus les sommets que l'océan.

"Je n'avais jamais navigué sur quoi que ce soit, sauf peut-être une fois, sur un kayak de mer deux ou trois heures"

Son envie d'ailleurs lui vient en fait du lycée. A 15 ans, Julien tombe sur un reportage sur l'Hermione et il est tout de suite conquis. Il suit l'aventure de la construction de ce bateau, réplique de la frégate de Lafayette, puis oublie. 

Trois ans plus tard, il a alors 18 ans, il découvre à nouveau un reportage sur le trois mâts, apprend que l'on peut embarquer comme volontaire et se décide à tenter sa chance. Le bac en poche, il envoie sa candidature et est retenu, le début d'une aventure incroyable.

Les gabiers en haut des mâts pour serrer les voiles - Radio France
Les gabiers en haut des mâts pour serrer les voiles © Radio France - Coralie MOREAU

Il y a le plaisir d'être en mer tout d'abord, l'aventure humaine et ces moments privilégiés comme profiter des étoiles en haut du mât, le meilleur moment pour Julien.

"Monter à 48 mètres et chanter sous la lune, c'est mon plus beau souvenir"

Seule petite ombre au tableau, le mal de mer ! "Le premier jour tu crois que tu vas mourir, le deuxième tu veux mourir, le troisième tu comprends que tu ne vas pas mourir et le quatrième c'est fini", s'amuse Julien.

Malgré ce petit désagrément, Julien est certain d'une chose, sa carrière, il la fera dans la marine. Sa prochaine mission est déjà programmée, ce sera sur la Belle Poule, voilier école de la marine française.