Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Art urbain : l'artiste Dire 132 réalise une nouvelle fresque éphémère sur le M.U.R de Dijon

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le M.U.R de Dijon est une galerie à ciel ouvert où la résidence des artistes dure trois mois, les fresques éphémères sont remplacées chaque trimestre. Ce mercredi, l'artiste Dire 132 s'est installé pour peindre une nouvelle oeuvre, elle sera inaugurée dimanche et remplace celle de BOM.K.

Dire 132 s'est réapproprié le mur en quelques heures
Dire 132 s'est réapproprié le mur en quelques heures © Radio France - Téo Contu

Dijon, France

Une nouvelle fresque se dessine sur le M.U.R d'art urbain de Dijon depuis ce mercredi. Vous savez c'est ce mur de 8 mètres sur 4 qui existe depuis juillet 2018, au croisement de la rue Jean-Jaques Rousseau et de la rue d'Assas. Ce mur est tenu par un collectif d'artistes dijonnais, tous les trois mois, la fresque disparaît, une autre est peinte dessus.  

Après BOM.K, c'est l'artiste Dire 132, venu d'Aix-en-Provence qui s'y met sous la chaleur. Ce ne sera plus une Marianne en noir et blanc, mais un nouveau visage de femme en noir et blanc qui se recueille, qui sera inaugurée dimanche.   

"Remember" : Dire 132 explique le message de son oeuvre

Dire 132 est connu pour ses fresques de femmes sensuelles ... Eh bien cette fois il débarque à Dijon. Pour lui, son art prend encore plus de sens quand il est éphémère et dans la rue bien sûr ! Car quand c'est dans la rue, c'est à disposition de tout le monde. "Ça n'est pas du vandalisme, ça met de la couleur dans les rues. Il y a un réel message qui passe dans l'art urbain, cela peut pousser des jeunes à passer du vandalisme à une démarche artistique," explique ce dernier. 

"Ca doit rester dans la rue" : Dire 132

En quelques heures, Dire 132 a pris possession de la fresque  - Radio France
En quelques heures, Dire 132 a pris possession de la fresque © Radio France - Sophie Allemand

"Remember ... Rappelez-vous quoi, d'où on sort" - Dire 132

Il a voulu rester dans la lignée de BOM.K avec "quelque chose de fort, une femme militante". L'artiste a été marqué par le score du Rassemblement Nationale aux dernières élections européennes, "c'est politique. Je pense que les français ont la mémoire courte, je ne sais pas, il y a eu des guerres et là on retombe dans de tels extrêmes." Il a donc choisi de peindre une femme qui se recueille avec la mention "Remember ... Rappelez-vous quoi, d'où on sort," explique-t-il. 

"Je voulais rester dans un truc un peu fort avec un femme militante" : Dire 132

Des sérigraphies de cette fresque seront en vente dimanche lors de l'inauguration, car une résidence d'artiste et une fresque de ce type coûte 3500 euros au total, la ville de Dijon participe et soutient également le projet.