Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO | Attentats à Paris : des cuivres nantais pour la paix

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan
Nantes, France

VIDÉO | Dix musiciens de l'école nantaise de cuivres ont enregistré ce vendredi matin "L'hymne à la paix" du compositeur américain Moondog pour rendre hommage aux victimes des attentats à Paris et pour passer un message d’apaisement. La vidéo tournera sur les réseaux sociaux dans quelques jours.

Les 10 musiciens et Amaury Cornut au Lieu Unique
Les 10 musiciens et Amaury Cornut au Lieu Unique © Radio France - Marion Fersing

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

C'est Amaury Cornut, le spécialiste nantais du compositeur américain Moondog qui a eu l'envie d'enregistrer ce morceau. La coïncidence veut que, la veille des attentats, il en découvre une version enregistrée à Paris en 1982, où, en préambule à son "Hymne à la paix", le compositeur dit ceci : "si on ne trouve pas moyen de s'entendre les uns les autres, l'humanité va à sa perte". Un message qui prend une dimension toute autre le lendemain.

Le message de Moondog a beaucoup marqué Amaury Cornut

Très modestement, ça me paraissait important de pouvoir placer la musique au milieu de ce chaos

Alors, très vite, il a pris contact avec Marc Salmon de l'école nantaise de cuivres, avec qui il a déjà prévu de travailler sur l'oeuvre de Moondog. Il a tout de suite accepter d'enregistrer le morceau avec neuf_ _de ses musiciens. "On fait partie du monde de la musique et on a été très touché par ce qui s'est passé au Bataclan. On connait au moins tous quelqu'un qui connait quelqu'un"_. Et ce morceau, *c'est sa contribution à l'hommage aux victimes **: "très modestement, ça me paraissait important de pouvoir faire quelque chose, de pouvoir placer la musique au milieu de tout ce chaos et de toute cette horreur"_.

© Radio France - Marion Fersing

Un message d'unité et un pied de nez à la barbarie

Surtout que, quand on est un spécialiste, comme Amaury, les notes elles-même disent quelque chose *: "tout le monde trouve une petite porte d'entrée dans cette musique là. C'est une musique qui réunit, qui abolir les frontières entre les gens. Et donc c'est extrêmement positif"_. Voilà donc le premier message qu'il veut faire passer au plus grand nombre en diffusant *_la vidéo sur Internet et sur les réseaux sociaux. Elle sera disponible dans les prochains jours.

 *Le second message passe par le lieu de l'enregistrement : __*le Lieu Unique. "C'est un pied de nez à la barbarie puisque donc on se retrouve dans un bar pour faire de la musique".

Le reportage de Marion Fersing au Lieu Unique

© Radio France - Marion Fersing
Choix de la station

À venir dansDanssecondess