Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Au coeur du rallye Dakar avec le pilote poitevin Yves Tartarin

mardi 9 janvier 2018 à 16:01 Par Vincent Hulin , France Bleu Poitou

Le pilote amateur de Mirebeau est toujours dans la course pour son 20ème Dakar. Depuis le début de l'épreuve au volant de son buggy mange beaucoup de sable.

Le buggy 2 roues motrices en mauvaise posture
Le buggy 2 roues motrices en mauvaise posture © Radio France - Vincent Hulin

Poitiers, France

"Un Dakar très hard!"

Le vieux "routier" Yves Tartarin en a vécu 19 Dakar mais des comme ça, jamais ! "L'an dernier certains concurrents se plaignaient d'une épreuve allégée et facile et bien cette année, on est servi ! Beaucoup ont été refroidi dès la ère étape et ont même abandonné. Ca râle car quand on se prépare 8-10 mois à l'avance pour se retrouver planter dès les premières dunes...Même moi il a fallu que je sois malin et patient pour m'en sortir". 

de la poussière...de la poussière... - Radio France
de la poussière...de la poussière... © Radio France - Vincent Hulin

A bord de son buggy 2 roues motrices, Yves Tartarin a dû s'adapter : "sur certains passages de dunes, il a fallu dégonfler à 250 gr, mais ça ne passait pas, on a même dégonflé à 0 gr, ce qui est limite niveau sécurité".

le sable toujours le sable et encore du sable... - Radio France
le sable toujours le sable et encore du sable... © Radio France - Vincent Hulin

Avec son co-équipier Jérôme Meunier, Yves Tartarin roule à l'économie :" on est à 110 km/h maxi quand on peut, mais on fait attention à la voiture, on est des amateurs et on n' a pas l'assistance des pros".

petit déj avant le départ, la fatigue commence à se faire ressentir - Radio France
petit déj avant le départ, la fatigue commence à se faire ressentir © Radio France - Vincent Hulin