Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Au Festival international de musique de Besançon, être chef d'orchestre devient un jeu

mercredi 5 septembre 2018 à 19:47 Par Laurine Benjebria et David Malle, France Bleu Besançon

Le temps de la 71e édition du Festival international de musique de Besançon Franche-Comté, devenez chef d'orchestre ! C'est un jeu immersif que propose le festival depuis ce mercredi. Une manière ludique de faire découvrir la musique classique aux plus jeunes générations.

En montant sur des plots, on devient chef d'orchestre dans la cour du Palais Granvelle de Besançon, c'est le projet "Immersion symphonique"
En montant sur des plots, on devient chef d'orchestre dans la cour du Palais Granvelle de Besançon, c'est le projet "Immersion symphonique" © Radio France - David Malle

Besançon, France

Depuis ce mercredi matin, être chef d'orchestre est un jeu d'enfant dans la cour du Palais Granvelle à Besançon. C'est un projet novateur et amusant proposé par Jacopo Baboni Schilingi pour la 71e édition du Festival international de musique de Besançon Franche-Comté qui fait la part belle aux XIXe et XXe siècles. A travers des plots, les visiteurs peuvent faire jouer des instruments virtuels d'un orchestre symphonique. Le projet a démarré ce mercredi et il durera durant tout le festival international de musique dont le concert d'ouverture est vendredi.

Pour devenir chef d'orchestre à Besançon, cette semaine, c'est très simple ! Il suffit d'aller dans la cour du Palais Granvelle à Besançon et de monter sur les plots qui y sont installés. On déclenche alors des groupes d'instruments virtuels d'un orchestre symphonique. C'est le compositeur Jacopo Baboni Schilingi qui a conçu ce projet "Immersion symphonique". Une manière de faire découvrir aux plus jeunes générations des instruments anciens.

Jacopo Baboni Schilingi - Radio France
Jacopo Baboni Schilingi © Radio France - David Malle

C'est la forme même du projet qui permet cette découverte et qui donne un air de légèreté selon le compositeur : "ce dispositif est suffisamment ludique pour ne pas donner les contraintes du concert". Car c'est bien la question du concert est remise en cause par Jacopo Baboni Schilingi : "je pense que c'est le concert qui est en crise parce que c'est un format qui date de plusieurs siècles, quand le temps de vie était très différent".

Les jeunes d'aujourd'hui qui écoutent plus la musique en se baladant dans la rue avec des casques et ne vont pas dans des salles de concert, ils risquent de ne jamais rencontrer ce répertoire"

En modernisant l'écoute, en inventant des jeux autour de la musique classique, Jacopo Baboni Schilingi espère rendre la musique classique plus accessible. Et pour lui, ça fonctionne même déjà ! "_J'ai vu des jeunes qui s'éclatent à écouter des pièces pour orchestre_, ils simulent même des gestes archétypaux du chef d'orchestre parce qu'ils identifient même le rôle qu'il a, et ça c'est un grand plaisir". Un grand plaisir qui va pouvoir durer tout le long de cette 71e édition du Festival international de musique de Besançon Franche-Comté. Son concert d'ouverture aura lieu ce vendredi et il sera à suivre en direct sur francebleu.fr.