Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Au lendemain de Noël, les magasins de jouets s'activent pour échanger les cadeaux défectueux

samedi 26 décembre 2015 à 19:32 Par Marion Bastit, France Bleu Bourgogne

Flipper sans bille, hélicoptère qui ne décolle pas... Dès le lendemain de Noël, les magasins de jouets font face aux premiers retours de jouets défectueux. Explications, réparation, échange standard ou bon d'achat, les vendeurs cherchent des solutions pour satisfaire les clients malchanceux.

Dès le 26 décembre, les jouets de Noël défectueux reviennent en magasin.
Dès le 26 décembre, les jouets de Noël défectueux reviennent en magasin. © Radio France - Marion Bastit

Quetigny, France

Au lendemain du réveillon, le service après-vente du père Noël est débordé. Entre les jouets en double et les jouets défectueux, les lutins ont beaucoup de travail. Dans une grande enseigne de Quetigny, il y a même une caisse réservée aux échanges de jouets après Noël. Dès ce samedi matin, une dizaine de clients sont venus rapporter des jouets. « En cas de doublon, quand les enfants ont déjà eu le même jouet, c'est un simple échange, explique Arnaud Chopin, directeur adjoint du magasin. On le reprend, avec le ticket de caisse bien sûr, et si le jouet n'a pas été déballé. »

"On essaie de réparer les jouets défectueux, sinon on les échange" Arnaud Chopin

Si le jouet ne marche pas, il y a plusieurs solutions. « Soit c'est un problème d'utilisation, quand les piles n'ont pas été mises comme il faut ou que la personne a mal lu la notice par exemple. Dans ces cas-là, on teste le jouet avec nos propres piles, et si le jouet marche on explique au client et on lui rend. » Dans le cas de Manuel, ce n'est pas réparable : le drone qu'il a offert à son fils Jonathan, dix ans, a une roue défectueuse. « Il a ouvert ses cadeaux, et celui-là c'était le plus important pour lui. Mais quand il l'a sorti de la boîte, c'était cassé, se lamente-t-il. Forcément, il est déçu comme tout. »

Flipper sans bille

Depuis le début de la matinée, Arnaud Chopin a vu défiler une dizaine de jouets défectueux. « On a eu un distributeur de dominos, censé placer les petits dominos de chute, qui au lieu de les poser les faisait tomber directement. On a eu un hélicoptère radiocommandé qui ne prenait pas la charge, donc impossible de le recharger. Un flipper où il n'y avait pas la bille à l'intérieur, ce qui est assez handicapant pour jouer... »

A Quetigny, une grande enseigne de jouets a même installé une caisse spécifique. - Radio France
A Quetigny, une grande enseigne de jouets a même installé une caisse spécifique. © Radio France - Marion Bastit

En général, il suffit d'échanger le jouet contre un neuf, sauf que là, le drone de Manuel n'est plus en rayon. Romain, le vendeur, lui propose donc d'autres modèles. « A prix équivalent, vous avez des hélicoptères, ou alors en drone, le seul que je vais avoir c'est un petit comme ça. » Manuel n'est pas convaincu : « C'est vraiment petit petit. » Il reste un dernier espoir pour faire plaisir à son fils : appeler l'autre magasin de la même enseigne, situé à Marsannay. Quelques minutes plus tard, le problème est résolu. Manuel repart donc en direction de Marsannay, son drone boiteux sous le bras, mais le sourire aux lèvres. Et s'il n'y a pas d'échange possible, le client repart avec un bon d'achat valable six mois.