Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Au Menoux, les préparatifs du 14 juillet vont bon train

mercredi 11 juillet 2018 à 4:06 Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry

C'est une tradition toujours vivace : le 14 juillet, son feu d'artifice et son bal populaire... Quasiment toutes les communes organisent des festivités, quelle que soit leur taille. Exemple en Berry, près d'Argenton-sur-Creuse.

Pour le bal, un parquet sera installé au pied de l'église du Menoux
Pour le bal, un parquet sera installé au pied de l'église du Menoux © Radio France - Sarah Tuchscherer

Le Menoux, France

Au Menoux, les festivités du 14 juillet sont une tradition à laquelle le maire, Michel Debry, est très attaché : « On fait un 14 juillet à l’ancienne en quelque sorte, avec trois parties : un défilé aux lampions pour les enfants, puis un feu d’artifice tiré depuis le stade qui est le point le plus élevé de la commune et un bal donné sur la place de l’église ». La commune compte 450 habitants, les spectateurs du feu d'artifice sont aussi nombreux. 

Un an de préparation

Les préparatifs de l'événement débutent quasiment un an avant, avec la réservation de l'orchestre pour le bal. Il faut aussi penser assez tôt à commander, sur catalogue, le feu d'artifice. Le maire, ses adjoints, la secrétaire de mairie et les agents communaux sont fortement mis à contribution. En ce mardi après-midi, Jules, chargé de l'entretien de la voirie, débroussaille les abords du stade, « pour éviter qu’on se retrouve avec des herbes d’un mètre de haut au moment où seront lancées les fusées ». 

Le tout coûte quelque 3.000 euros à la commune, soit un centième de son budget annuel. Une dépense que le maire considère comme essentielle. Il dit, en souriant : « je ne sais pas si la fête est attendue, en tout cas si on n’organisait rien, on nous le reprocherait ». Les festivités commenceront vendredi 13 juillet, à 22h. Rendez-vous dans la cour de l'école pour la distribution des lampions du défilé.