Culture – Loisirs

Au Mont-Saint-Michel, si les touristes sont de retour, la crise perdure

Par Frédérick Thiébot, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin lundi 29 août 2016 à 0:10 Mis à jour le lundi 29 août 2016 à 9:30

Le Mont-Saint-Michel (illustration).
Le Mont-Saint-Michel (illustration). © Maxppp - Francis Nicolas

Les professionnels du tourisme attendaient une embellie cet été et notamment après le Grand Départ du Tour de France depuis la Merveille début juillet. Mais le premier bilan estival est mitigé.

Après les attentats de novembre 2015, le Mont-Saint-Michel, premier monument français le plus visité après Paris, avait connu une saison hivernale catastrophique avec la désaffection de la clientèle asiatique. Au printemps, la fréquentation était repartie à la hausse, grâce aux touristes français et les professionnels du tourisme attendaient donc une embellie cet été et notamment après le Grand Départ du Tour de France depuis la Merveille début juillet. Mais deux mois après, le bilan est mitigé puisque la fréquentation est en baisse de moins 5 %, selon l'office de tourisme. Et au niveau de l'ensemble de la Baie, la baisse est même de 7%.

Difficile pourtant de dire que c'est la conséquence directe des attentats notamment ceux de été à Nice et Saint-Etienne-du-Rouvray en Normandie. Les professionnels estiment que la baisse du pouvoir d'achat a aussi un impact sur la fréquentation et la consommation des touristes dans les hôtels, restaurants et autres magasins de souvenirs.

Contrôle systématique des sacs à l'entrée du Mont-Saint-Michel - Radio France
Contrôle systématique des sacs à l'entrée du Mont-Saint-Michel © Radio France - Frédérick Thiébot

Tout cet été et jusqu'à la fin septembre, 20 gendarmes sont en permanence aux abords du site avec une fouille systématique des sacs à l'entrée du village. Une présence qui a été renforcée par les miliaires de l'opération sentinelle qui patrouillent dans la Merveille.

Le fait du jour de la rédaction sur le bilan touristique au Mont-Saint-Michel

Partager sur :