Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Au Musée Malraux du Havre, des ateliers d'été pour les enfants

En parallèle de son exposition sur l'artiste havrais Raoul Dufy, le Musée Malraux (MuMa) propose aux enfants de s'initier à différentes pratiques créatives et artistiques pendant l'été. L'idée est de faire marcher à la fois le cerveau et les mains !

La couleur préférée de Raoul Dufy ? Le bleu (la meilleure qui soit, non ?) ... aux jeunes de choisir parmi les quelques nuances de laine proposées.
La couleur préférée de Raoul Dufy ? Le bleu (la meilleure qui soit, non ?) ... aux jeunes de choisir parmi les quelques nuances de laine proposées. © Radio France - Simon de Faucompret

Le Havre, France

De la peinture, du plâtre, des pochoirs, de l'écriture ... Au Havre (Seine-Maritime), le Musée Malraux encourage son jeune public à développer sa créativité. Divers ateliers manuels ont lieu pendant l'été, autour de l'exposition en cours : celle de l'artiste havrais Raoul Dufy, qui se tient jusqu'au 3 novembre. Certains ateliers sont réservés aux 4 à 6 ans, d'autres aux 7 à 13 ans : pour le moment, ils ont attiré 51 jeunes artistes en herbe. L'exposition, quant à elle, a vu passer environ 44 000 visiteurs depuis sa mise en place, le 18 mai.

Une maille à l'endroit, une maille à l'envers

La séance du jour est intitulée "Du bleu à tisser", en lien avec la couleur préférée du peintre Dufy (la nôtre aussi), qui apparaît avec insistance dans de nombreux tableaux exposés au Havre. Les trois artistes en herbe ont sept et neuf ans, et s'appellent Cassie, Ella et Maguelone. Elles doivent réaliser un tissage rectangulaire en laine, en piochant dans six ou sept nuances de bleu. "Au départ, on a un cadre en bois avec un support vertical en laine blanche", expose Bénédicte Marin, médiatrice au MuMa et animatrice de l'atelier. "Ensuite, on passe de la laine colorée et on fait les motifs qu'on veut !"

Une maille à l'envers, une maille à l'endroit ... Patience et minutie au programme du tissage ! Les petites artistes s'appliquent en silence. - Radio France
Une maille à l'envers, une maille à l'endroit ... Patience et minutie au programme du tissage ! Les petites artistes s'appliquent en silence. © Radio France - Simon de Faucompret

Durée totale de l'atelier : quatre heures, sur deux jours ! Deux heures par jour, c'est ce qui est également prévu pour les derniers ateliers de l'été au Musée Malraux :

  • Pour les 4-6 ans : mardi 20 août de 10h à 12h, en présence d'une plasticienne havraise, Julie Aubourg. Le thème est "surprise" et toutes les places sont prises !
  • Pour les 7-13 ans : du mercredi 21 au vendredi 23 août, de 10h à 12h, en présence d'une artiste locale, Alexandra Lafitte-Cavalle. Au programme : pochoir, gravure et mise en couleur.

Exposition et atelier, une approche complémentaire

Bénédicte Marin accompagne les jeunes dans le travail manuel, mais leur montre aussi l'exposition ... L'idée, créer des ponts entre la théorie et la pratique. - Radio France
Bénédicte Marin accompagne les jeunes dans le travail manuel, mais leur montre aussi l'exposition ... L'idée, créer des ponts entre la théorie et la pratique. © Radio France - Simon de Faucompret

Les cadres bleutés avancent doucement, les jeunes artistes sont très minutieuses ... et silencieuses. Une maille à l'envers, une maille à l'endroit ... ou le "zig zag", comme préfère dire Cassie, "c'est un peu difficile."

Mais le travail de ces ateliers n'est pas uniquement manuel ! "Il y a toujours une visite de l'exposition en cours", pointe Bénédicte. "Le travail manuel en atelier doit répondre à l'expo." L'objectif : créer des ponts entre la théorie et la pratique. "C'est assez réciproque", confie-t-elle. "Travailler manuellement permet de mieux comprendre les éléments abordés en visite ... et en même temps, cette visite nous explique pourquoi on réalise toutes ces choses."

Voilà donc nos trois jeunes participantes à l'assaut du musée (vide), passant d'une peinture à l'autre en essayant de retenir les différents courants qu'a abordé Raoul Dufy : impressionnisme, fauvisme, cubisme ... "Des mots compliqués", sourit Bénédicte. "Mais on leur explique bien ce que tout ça veut dire."

Et finalement, le style pictural préféré de nos artistes en herbe : le fauvisme ! "On peut faire un peu ce qu'on veut" explique Cassie. "Par exemple, des couleurs qui ne sont pas dans la réalité."

Choix de la station

France Bleu