Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Au zoo de Jurques, dernier jour avant le pass sanitaire

Par

A partir de ce mercredi, il sera nécessaire d'avoir son pass sanitaire pour accéder aux lieux de loisirs ou de culture. Le zoo de Jurques (Calvados), ne fait pas exception. Les visiteurs en profitent pour venir avant la mise en place du pass, tandis que les professionnels appréhendent cette mesure.

Avec le beau temps et l'arrivée du pass sanitaire, le zoo de Jurques (Calvados) connaît une hausse de la fréquentation de 30%. Avec le beau temps et l'arrivée du pass sanitaire, le zoo de Jurques (Calvados) connaît une hausse de la fréquentation de 30%.
Avec le beau temps et l'arrivée du pass sanitaire, le zoo de Jurques (Calvados) connaît une hausse de la fréquentation de 30%. © Radio France - Line Chopin

Attestation de vaccination, test PCR négatif ou preuve que l'on a eu le Covid récemment : à partir de ce mercredi 21 juillet, il faudra présenter l'un de ces trois documents pour pouvoir accéder aux lieux de loisirs ou de culture. A 40 kilomètres de Caen, le zoo de Jurques (Calvados), connaît son dernier jour sans pass sanitaire. Et la fréquentation bat son plein : en moyenne, le parc zoologique a accueilli ces derniers jours jusqu'à 2 000 visiteurs quotidiennement. C'est environ 30% de plus qu'à l'accoutumée. "D'habitude, on a plutôt ces affluences en août", commente Mathieu Ourry, le co-directeur du zoo. Effet dû au beau temps ou à l'arrivée du pass sanitaire ? Certainement un peu des deux, estime le gérant. "On a pas mal de personnes qui nous disent qu'elles viennent là avant que le pass sanitaire soit mis en place, soit parce qu'elles n'ont pas eu l'occasion de se faire vacciner, soit parce qu'elles ne le souhaitent pas. Donc elles profitent des dernières sorties !"

Publicité
Logo France Bleu

"On a la première dose, mais pas la deuxième"

Emilie, 37 ans, passe la journée au zoo avec ses deux enfants. Avec l'arrivée du pass sanitaire, elle a justement avancé sa venue de quelques jours : "On a la première dose, mais pas la deuxième. C'était obligatoire que l'on vienne aujourd'hui, sinon, ça allait décaler la visite de longtemps." Un peu plus loin dans les allées du zoo, Mickaël et son fils Raphaël n'ont pas prévu leur excursion en fonction des restrictions à venir. "Je suis vacciné, donc le pass, je l'ai, affirme Mickaël. Je me suis posé la question pour mon fils, qui a moins de 18 ans et qui a bientôt sa première injection. Mais il n'a pas encore l'âge de montrer patte blanche."

Une mesure qui suscite de l'inquiétude

Pour Mathieu Ourry, le pass sanitaire arrive avec son lot de questions. "On sait qu'on va devoir contrôler les pass sanitaires des visiteurs à l'entrée, mais ça va être difficile pour l'organisation. Ça risque d'allonger les files d'attente", s'avance le co-directeur du zoo. Il craint aussi une baisse de la fréquentation, alors que les recettes enregistrées pendant l'été sont normalement les plus importantes de l'année. "On ne sait pas du tout où on va. Ça va être la grande surprise à partir de demain", soupire-t-il. Seule exception à la règle du pass sanitaire : les 12-17 ans, pour qui l'obligation de présenter un laissez-passer entrera en vigueur le 30 août. 

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu