Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aucune école de danse de Châteauroux ne reprendra les cours avant septembre

-
Par , France Bleu Berry

Aucune école de danse de Châteauroux ne rouvrira ces jours-ci comme le permet pourtant le Ministère de la culture dont elles dépendent. La faute à un protocole très flou et trop contraignant. Leurs responsables espèrent désormais une réouverture dans des conditions plus ordinaires en septembre.

Delphine Doradoux Piatka du CAD et Eric Bellet de Darc ont pris la même décision douloureuse
Delphine Doradoux Piatka du CAD et Eric Bellet de Darc ont pris la même décision douloureuse © Radio France - Kévin Blondelle

Depuis mi-mars, Châteauroux ne danse plus.  Le centre académique, l'école Mylène Riou, le conservatoire et l'école de danse Darc sont à l'arrêt et ne vont pas reprendre en ce mois de juin. Le Ministère de la culture dont elles dépendent a pourtant donné son feu vert, mais avec un protocole qui ne permet pas une reprise dans des conditions satisfaisantes, de l'avis unanime de tous leurs responsables. Il faut notamment consacrer un rayon de 2,5 mètres par danseuse ou danseur lors des cours, soit près de 20 mètres carrés. Cela veut dire très concrètement des cours à cinq élèves du côté du centre académique de danse par exemple. "Sur certains cours nous avons 25 élèves. On ne peut pas faire cinq créneaux à la suite, ce n'est pas possible. On ne peut pas assurer chaque semaine les cours de tous nos élèves" regrette Dephine Doradoux Piatka, sa responsable. "On aurait pu sinon faire le choix de revoir chaque élève au moins une fois d'ici la fin de l'année, mais on ne peut pas faire de travail de fond sur une seule séance. Si les cours de danse sont basés sur les mêmes cycles que l'école, c'est aussi pour avoir un travail approfondi, aussi bien technique qu'artistique, et relationnel." Précision qui a toute son importance : les cours de danse doivent obligatoirement se faire sur un parquet répondant à des normes bien précises, c'est une obligation. Il est donc exclu de délocaliser les cours dehors.

Delphine Doradoux Piatka ne donnera pas de cours de danse avant septembre

En espérant qu'en septembre les conditions seront réunies pour reprendre...

L'école de danse Darc a pris la même décision. "Cela engendre énormément de tristesse, mais en même temps la santé de toutes et de tous, c'est le fondamental" explique Eric Bellet, le directeur de l'association DARC. 

Eric Bellet regrette que Châteauroux ne danse plus

Lui, comme les responsables des autres écoles espèrent désormais une seule chose : pouvoir rouvrir en septembre dans des conditions aussi proches que possible que la normale, puisqu'au delà de l'envie évidente de retrouver tous les élèves c'est leur survie financière qui est en jeu. "Jusqu'à la fin de l'année beaucoup d'élèves ont fait preuve de beaucoup de solidarité et ont continué à verser leur cotisation, clairement c'est ce qui nous permet de nous maintenir à flot" salue Delphine Doradoux Piatka. "Mais on ne pourra pas leur demander de financer des cours de danse fantômes pendant des mois, donc oui, il faut croiser les doigts pour septembre." Même impératif pour l'école Darc, dont l'association doit aussi faire avec l'annulation du festival international organisé d'ordinaire chaque été. L'avenir de l'école Mylène Riou, lui, est incertain, cet épisode de Covid-19 lui ayant porté un coup très dur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess