Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Cantal : une maison d'édition donne un coup de jeune à nos cartes postales de vacances

mardi 7 août 2018 à 6:05 - Mis à jour le mercredi 8 août 2018 à 18:35 Par Dominique Manent, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

Les cartes postales ont-elles toujours la côte ? Partager ses souvenirs de vacances via un smartphone est tellement plus rapide et pratique. Dans le Cantal, une maison fait de la résistance. "Quelque part sur terre" édite des cartes qui enchantent ceux les achètent et ceux qui les reçoivent.

Quelque part sur terre ... dans le Cantal
Quelque part sur terre ... dans le Cantal - Pierre Soissons

Auvergne, France

Elle s'appelle "Quelque part sur terre" et dans ce nom tout est dit : l'espace, le souffle, la poésie. "Quelque part sur terre" est une maison d'édition née en 1985 dans le Cantal, le fruit d'un couple, amoureux de l'Auvergne et de ses grands espaces. Pierre Soissons, photographe, et Laurence Adnet, sa compagne maquettiste, ont voulu donner un coup de jeunes aux cartes postales "à papa". Pari réussi ! 

Un supplément d'âme

La carte de "Quelque part sur terre", vous la repérez au premier coup d’œil. Et vous tombez amoureux illico : d'une Salers allongée dans l'herbe, d'une lumière sur la chaîne des Puys ou d'un buron cantalou. Les cartes signées Pierre Soissons ont quelque chose en plus. Pierre est photographe et voilà des années qu'il promène son objectif dans les paysages somptueux de l'Auvergne. A 65 ans, il dit qu'il n'en aura jamais fait le tour et que jamais il ne s'en lassera.

Il faut être au bon endroit, au bon moment, avec le petit nuage qui va bien. Il faut aussi que les gens se disent : "ça c'est vraiment le Cantal". Une bonne carte postale, ça ne se fait pas comme ça.

La carte panoramique 

L’œil du photographe est capital mais Pierre a aussi sublimé ses photos en utilisant un format inédit à l'époque pour les cartes postales. "Quand Fuji a sorti un appareil panoramique argentique, c'était une possibilité de faire des posters, des cartes postales panoramiques. Moi, j'ai sauté dessus".

Du noir et blanc et de l'humour

"Quelque part sur terre" a édité un millier de vues et propose plusieurs séries, dont une en noir et blanc et une série intitulée "clichés". Pierre prend la photo et Laurence peaufine des textes gentiment moqueurs. Il est question des a priori en général : sur les Auvergnats, les prof ou les adeptes du camping-car.

Les clichés ont la vie dure - Aucun(e)
Les clichés ont la vie dure - Pierre Soissons