Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Auxerre : un montage du Catalpa festival sous la canicule

-
Par , France Bleu Auxerre

A Auxerre, Il a fallu trois jours pour mettre en place, sous une chaleur écrasante, la scène, le son et les lumières du Catalpa festival dans le Parc de l'Arbre Sec.

Pour éviter les grosses chaleurs, les horaires ont été aménagés, tôt le matin ou tard le soir, pour les techniciens chargés du montage de la scène
Pour éviter les grosses chaleurs, les horaires ont été aménagés, tôt le matin ou tard le soir, pour les techniciens chargés du montage de la scène © Radio France - Thierry Boulant

Le Catalpa festival accueille jusqu'à dimanche à Auxerre dix-huit artistes sur la scène du parc de l'Arbre Sec. Il a fallu une dizaine d'hommes pour monter les installations pendant trois jours et charrier les 20 tonnes de matériel. Tout a été achevé sous une chaleur écrasante.

Des échafaudages brûlants

Le plateau est un enchevêtrement de tubes en métal et avec ces températures. Le montage réserve parfois quelques surprises, «c’est chaud pour les mains » explique Jean-Sébastien Guth, gérant de la société AudioPro « même avec des gants, on n’arrive pas à tenir les tubes des échafaudages avec la chaleur."

Chaleur ou pas, il faut avancer

Avec des pointes de 36 degrés à l’ombre, il faut aménager les horaires pour économiser les hommes «on travaille parfois très tôt, parfois très tard » précise encore Jean-Sébastien Guth « mais parfois, c’est sous le soleil et on n’a pas le choix, car le chantier doit avancer et tout doit être en place pour vendredi 14 heures ».

"Il faut espérer que les frigos ne lâchent pas" - Le responsable d'un stand de restauration

Il n'y a pas que des techniciens sur le site, il y a aussi tous ceux qui s'occuperont des stands de restauration, ce weekend. Julie et son équipe proposeront par exemple des pizzas artisanales. Ils sont arrivés samedi soir et n'ont pas arrêté depuis: « On a monté la cuisine, les fours et on a préparé notre pâte" explique Julie « on a travaillé surtout l’après-midi et on a essayé de se reposer l’après-midi en se baignant ».

Les responsables des stands de restauration ont aussi préféré monter leur barnum le matin à la fraîche pour éviter les grosses chaleurs.
Les responsables des stands de restauration ont aussi préféré monter leur barnum le matin à la fraîche pour éviter les grosses chaleurs. © Radio France - Thierry Boulant

Il faut  s'octroyer quelques pauses fraîcheurs, tant qu’on le peut encore parce que quand le "Catalpa" sera lancé, Il faudra faire avec les températures étouffantes sous les barnums. Franck s'occupe du stand de cuisine népalaise et cette chaleur lui donne quelques angoisses : « Il va déjà falloir tenir sous le stand» s’inquiète-t-il « et il faut espérer que les frigos ne lâchent pas avec la chaleur et que ces températures ne coupent pas l’appétit des festivaliers ».

Le public sera là en tous cas pour ces concerts gratuits et avec l'ambiance, la température risque de grimper encore d'un ou deux degrés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess