Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bagadini : l'album de vignettes à coller des sonneurs des Bagadoù

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Les temps sont durs pour les sonneurs ! Depuis plus d'un an et le début de l'épidémie de coronavirus, ils ne peuvent plus se regrouper pour répéter et jouer devant un public. Pour malgré tout garder un lien, trois amis ont eu l'idée de créer Bagadini, l'album à vignettes des bagadoù.

Ils sont trois amis, Loig Le Lay, sonneur de cornemuse au Bagad Penhars, Thierry Goudédranche, penn sonneur du Bagad Beuzeg Ar C'hap et Laurent Marec, penn sonneur du Bagad Penhars à vouloir, malgré la pandémie du coronavirus, maintenir un lien entre les sonneurs des Bagadoù. "Depuis un an, plus de bagad, plus de musique, plus de culture. Depuis un an, plus de "répé", plus de concert, plus de public. Mais où sont les sonneurs depuis tout ce temps !", questionnent-ils dans une vidéo en ligne

Leur vient alors une idée, décliner les albums Panini de leur enfance non pas avec des joueurs de foot ou des cyclistes professionnels mais avec les sonneurs des bagadoù de Première catégorie. Bagadini est né. 

Bagadini, un projet ludique et rigolo.

"Bagadini est né lors du premier confinement. Les Bagadoù en Bretagne sont un élément important de la culture, d'habitude on les voit partout, dans les festivals, les fêtes petites et grandes et depuis un an, plus rien. On avait envie de trouver une idée pour refaire parler de nous", raconte Thierry Goudédranche. "Bagadini c'est un projet ludique et rigolo, pour aussi se retrouver entre copains." Chaque bagad sera représenté par 22 vignettes autocollantes disposées sur une double page avec un texte de présentation en français et en breton. 

Une campagne de financement participatif pour lancer le projet

Une campagne de financement participatif vient d'être mise en ligne sur le site Kengo. L'objectif ? Récolter 10.000 euros d'ici début juillet pour lancer le projet, créer et imprimer des vignettes (175.000) et des albums, 800 dans un premier temps.

Et si Bagadini rencontre le succès souhaiter par ses créateurs, le but est par la suite de soutenir "financièrement les Bagadoù mais aussi la formation des plus jeunes musiciens et musiciennes. Souhaitant intégrer la langue bretonne à notre projet, l'album sera bilingue et notre société reversera une partie du bénéfice à Diwan Breizh."

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess