Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Baignade à la campagne : record de fréquentation pour le plan d’eau de Favières

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Record de fréquentation au bord de l'eau à Favières : du jamais vu depuis le dernier pic de fréquentation durant la sécheresse de 2003. Plus de 22 000 entrées payantes et un pari réussi pour la base de loisir ouverte il y a 25 ans en pleine campagne avec une baignade surveillée tous les jours.

Le plan d'eau de Favières en Meurthe-et-Moselle génère 12 emplois durant les trois mois d'été.
Le plan d'eau de Favières en Meurthe-et-Moselle génère 12 emplois durant les trois mois d'été. © Radio France - Thierry Colin

Favières, France

Favières, un plan d'eau de moins de un hectare dans une commune de 600 habitants avec vue sur la colline de Sion en Meurthe-et-Moselle, attire les foules. Une baignade surveillée de 40 mètres sur 60, un site en pleine nature sur 22 hectares, un peu coupé du monde - les téléphones portables passent mal -  qui attire de plus en plus de citadins. Plus de 22 500 tickets d’entrée vendus depuis début juin ; c’est du jamais vu. Le dernier record remonte à la canicule de 2003 pour cette base municipale maintenant gérée par la communauté de commune de Colombey-les-Belles. 

Nancéiens et campings-cars hollandais

Au départ, dans les années 80, les élus de Favières voulaient un simple étang de pêche, mais Michel Dinet, président du Département de Meurthe-et-Moselle à l’époque, leur a proposé des subventions pour une base de loisir. Un pari osé mais qui semble réussi, 25 ans après l’ouverture du petit plan d’eau qui attire les nancéiens et les messins mais aussi des touristes étrangers qui viennent chercher un peu de nature, sans parler des habitants du Saintois, le plan d'eau compte plusieurs centaines d'abonnés venant des villages environnants.

Un pari réussi pour Chrystophe Blanzin, adoint au maire à Favières.

Le plan d’eau est animé durant les trois mois d’été et génère 12 emplois, du maître nageur au responsable des espaces verts en passant par le petit restaurant, la seule construction du site qui comprend également une aire d'accueil pour camping-car et un petit camping. C'est surtout le coté nature qui attire ou encore les jeux pour enfant : «les gens viennent ici pour se déconnecter et si les téléphones portables passent mal sur la plage et le que wifi n'est disponible que sur la terrasse du restaurant, les visiteurs ne s'en plaignent pas, au contraire» souligne la gérante de la structure Joanna Rossi. Le prix de l'entrée est de 2 euros 50 et le visiteur peut y rester la journée et y pique-niquer. La saison estivale se termine avec une séance de cinéma en plein air et un triathlon en septembre.

Reportage, au bord de l'eau pour un plan d'eau resté à l'état naturel.

Une baignade surveillée qui attire dès que le soleil brille en Lorraine.  - Radio France
Une baignade surveillée qui attire dès que le soleil brille en Lorraine. © Radio France - Thierry Colin
Une base de loisir avec vue sur la colline de Sion. - Radio France
Une base de loisir avec vue sur la colline de Sion. © Radio France - Thierry Colin
Deux plans d'eau, l'un pour la pêche, l'autre pour la baignade.  - Radio France
Deux plans d'eau, l'un pour la pêche, l'autre pour la baignade. © Radio France - Thierry Colin