Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Béarn : trois monuments candidats au deuxième loto du patrimoine

vendredi 1 mars 2019 à 5:38 Par Axelle Labbé et Fanette Hourt, France Bleu Béarn

C'est parti pour le loto du patrimoine, deuxième édition. Les monuments en péril avaient jusqu'à jeudi soir pour candidater. Plus de 250 dossiers ont été déposés partout en France, dont trois en Béarn.

Le calvaire de Lestelle-Betharram est de nouveau candidat
Le calvaire de Lestelle-Betharram est de nouveau candidat © Radio France - Axelle Labbé

Pyrénées-Atlantiques, France

De nouveaux monuments du Béarn aimeraient bénéficier des fonds de la mission Bern. Trois sites ont monté un dossier pour cette deuxième édition du loto du patrimoine. 

Il y a d'abord Lestelle-Bétharam, qui avait déjà postulé l'an dernier pour son chemin de croix. La commune avait obtenu 22 000 euros pour restaurer quatre stations, mais il en reste encore 10 à rénover. Un chantier de plusieurs dizaines de milliers d'euros.  Il y a aussi le château Bordenave d'Abère, une commune qui se trouve au nord est de Morlaas. 

Et puis un autre château est candidat, le château de Coarraze, qui appartient lui aussi à un particulier. Là, ce sont les écuries qui sont à rénover. Il y en a pour 600 000 euros en tout. Mais ils demandent des subventions uniquement pour la toiture, qui représente à elle seule un chantier de près de 250 000 euros. Pour la petite histoire, ces écuries appartenaient au chevalier béarnais Gaston Fébus en personne. En revanche, ça va être un peu plus compliqué cette année pour décrocher une aide. L'an dernier, quasiment tous les dossiers recevaient un peu d'argent, ce qui avait été d'ailleurs critiqué. Mais pour cette édition, il n'y aura qu'un ou deux dossiers sélectionnés par département.

Christine Dufau, la propriétaire du château de Coarraze

Au total, 118 monuments seront sélectionnés, dont 18 monuments "emblématiques", un par grande région.  En 2018, le loto du patrimoine, tirage et grattage, avait rapporté 200 millions, dont 144 ont été versés aux joueurs et seulement… 22 millions aux monuments ! Le tirage du loto aura lieu cette année le 14 juillet.