Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Beauregard : 10 bonnes raisons de vous rendre aux 10 ans du festival, sans oublier la vôtre !

jeudi 5 juillet 2018 à 16:41 Par Philippe Thomas, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

105 000 personnes sont attendues sur le festival qui débute ce vendredi pour 4 jours : du jamais vu depuis sa création ! Il faut dire que les organisateurs ont fait fort cette année. Nous avons retenu 10 bonnes raisons qui donnent envie de venir à Beauregard.

La grande roue, l'une des nouveautés cette année
La grande roue, l'une des nouveautés cette année © Radio France - Philippe Thomas

1 - Pour Depeche Mode

Qui n'a pas dansé et chanté sur ce groupe, véritable icône des années 80 qui a su se renouveler au fil du temps ? De la pop synthétique de "I juste can't get enough" aux relents rock de "Personal Jesus", Depeche Mode lundi soir emmené par son chanteur aux allures christiques sur scène, Dave Gahan, devrait enflammer Beauregard. Sans doute le plus grand groupe jamais accueilli à Hérouville Saint-Clair.

2 - Pour Orelsan

Autrefois enfant terrible du rap français, l'artiste a depuis été adoubé par ses pairs lors des dernières Victoires de la Musique. Le caennais Orelsan sera dans son jardin à Beauregard vendredi. Mais attention avec lui, les grandes fêtes ont parfois des allures de "Défaite de famille." Il est assurément très attendu.

3 - Pour une bonne dose de rock

Avec en tête Jack White, artiste iconique de la scène rock vendredi. Son "Seven Nation Army" pour les White Stripes a encore servi aux Français et aux Argentins pour rentrer sur le terrain lors du 8ème de finale de Coupe du Monde. Un guitariste génial à ne rater son aucun prétexte ! Sans oublier The Breeders qui sort un nouvel album, 10 ans après le dernier ou The Offspring dont les refrains simplissimes se reprennent à tue-tête... Et Simple Minds qui nous replongera dans la nostalgie des années 80, dont vous trouverez ci-dessous une version récente du fameux "don't you (forget about me) :

4 - Pour la chanson française

Julien Clerc devrait ensoleiller la fin d'après-midi samedi avec des titres intemporels (on ne saurait trop vous conseiller de lire les paroles de la chanson "Utile"). Quant à Charlotte Gainsbourg vendredi, il prouvera qu'elle n'est pas que la fille de l'un des plus grands artistes français avec qui elle chantait "Lemon Incest."

5 - Pour les nouveaux artistes de la scène française

Si les parents viennent pour les artistes précités, les enfants eux savent qui il ne faut pas rater : Eddy de Pretto et Nekfeu samedi, Big Flo et Oli dimanche sans oublier Orelsan vendredi, mais on vous a déjà parlé de lui ! Ca promet en tout cas une belle ambiance devant les 2 scènes.

6 - Pour danser jusqu'au bout de la nuit

Le rouennais Petit Biscuit devrait transformer Beauregard en véritable dancefloor vendredi soir ou le rappeur Macklemore dont certaines vidéos ont dépassé le milliard de vues sur Youtube (parce que le succès se mesure aussi comme çà désormais) ! Et ne ratez pas Carpenter Brut qui vient de clore la dixième édition du Hellfest. Sa reprise du "Maniac" de Michael Sembello, célèbre tube des années 80, a même fait danser les hard-rockeurs les plus chevelus...

7 - Pour les artistes normands

Bon, on ne vous reparlera pas d'Orelsan, on aurait l'impression d'insister ou de Petit Biscuit qu'on vient d'évoquer... Mais vous pouvez aussi écouter Malo en ouverture dimanche. Né à Caen, on le présente souvent comme le protégé de Jean-Louis Aubert. Quant aux Concrete Knives qui viennent de sortir un nouvel album, ils joueront lundi soir avant Depeche Mode. Vous n'avez pas d'excuses si vous les ratez !

La scène Beauregard en cours de montage - Radio France
La scène Beauregard en cours de montage © Radio France - Philippe Thomas

8 - Pour les découvertes

Parce que les festivals, ça sert aussi à çà, à croiser la route d'artistes capables d'enflammer la scène, de laisser des souvenirs indélébiles... Vous ne connaissez pas Inüit, Parquet Courts, Bafang ou The Basked Beans ? C'est le moment de vous faire une opinion.

9 - Pour la grande roue et la vie de château

Pour cette dixième édition, John (personnage fictif et emblématique du festival) prend de la hauteur avec pour la première fois à Hérouville Saint-Clair une grande roue pour survoler les débats. Et puis Beauregard avec son château, c'est aussi toute une ambiance qu'on vient chercher. Sans oublier le soleil qui devrait briller cette année... la meilleure façon de ne pas en avoir plein les bottes !

Vue depuis la scène Beauregard - Radio France
Vue depuis la scène Beauregard © Radio France - Philippe Thomas

10 - Pour les raisons qui vous sont propres 

Parce qu'un festival on y vient pour tout un tas de raisons (les artistes sur scène en premier lieu) et qu'on y revient pour d'autres (l'ambiance généralement), on vous laisse réfléchir à tout ce qui vous séduit à Beauregard. Bon festival !

Paul Langeois, l'homme a qui on doit cette programmation devant le château de Beauregard - Radio France
Paul Langeois, l'homme a qui on doit cette programmation devant le château de Beauregard © Radio France - Philippe Thomas