Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Le FIMU, Festival international de musique universitaire de Belfort

FIMU 2019 à Belfort : le nouveau dispositif de sécurité a convaincu

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Après cinq jours de concert, le rideau est tombé ce lundi soir sur la 33e édition du FIMU. Le Festival International des Musiques Universitaires de Belfort 2019 a été un bon cru. Côté sécurité, le nouveau dispositif a convaincu le public et les organisateurs.

Les fouilles et les palpations ont été systématiques aux sept entrées du FIMU  durant tout le week-end
Les fouilles et les palpations ont été systématiques aux sept entrées du FIMU durant tout le week-end © Radio France - Emilie Pou

Belfort, France

L'édition 2019 du Festival International des Musiques Universitaires de Belfort s'est terminé ce lundi 10 juin. Le FIMU est désormais un village fermé avec une fouille systématique et des palpations aux sept entrées du festival. "Comme tout le monde est fouillé à l'entrée du périmètre, les contrôles organisés à l'entrée des concerts étaient plus rapides. Ce village fermé permet aux gens de se sentir en sécurité face aux autres festivaliers qui sont avec eux. On peut tous faire la fête ensemble" indique Alex Staub, l'un des responsables du PC sécurité du festival. Ce dispositif a aussi rassuré le public dans l'ensemble. " C'est la sécurité qui prime, c'est rassurant. On doit se prêter à la fouille par les temps qui courent. C'est tout à fait normal" témoigne une spectatrice alsacienne.

Les bouteilles en verre ne passent plus

Il n'y a pas eu d'incident majeur durant le festival. Quelques spectateurs un peu trop éméchés ont été refoulés aux entrées. Ce que l'on retient surtout, c'est qu'aucune bouteille en verre n'a pu entrer sur le site ce que beaucoup de festivaliers ont apprécié. " Les premières éditions, c'était un carnage. Certains jetaient des canettes sur le place de l'arsenal. Et les chiens qui venaient avec leurs maîtres au FIMU se coupaient au niveau  pattes. Franchement, ça ne me dérange pas ces fouilles au contraire" indique un fidèle du FIMU.

La fête a été belle lors de cette 33e édition, malgré la pluie qui s'est invitée à partir du dimanche soir. La journée de samedi a été de loin la plus réussie avec des rues bondées jusqu'à tard le soir et beaucoup de monde devant les scènes et sur les terrasses des cafés.