Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Culture – Loisirs

Bernard de la librairie "M'enfin" peut enfin buller

vendredi 30 novembre 2018 à 6:01 Par Maxime Bossonney, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Véritable figure dans le milieu de la bande dessinée à Rennes, Bernard Kervarec prendra sa retraite à la fin de l'année 2018. Propriétaire de la libraire "M'enfin", il baigne dans le neuvième art depuis près de 38 ans. Rencontre.

38 ans que Bernard Kervarec est dans le milieu de la BD
38 ans que Bernard Kervarec est dans le milieu de la BD © Radio France - Maxime Bossonney

Rennes, France

"Il faut bien, pour un libraire, tourner la page". C'est avec philosophie, humour et sagesse que Bernard Kervarec parle de la retraite, qu'il prendra, à la fin de l'année 2018. 38 ans qu'il travaille dans la bande dessinée. Sa boutique, "M'enfin", rue Victor Hugo à Rennes, c'est sa vie, sa passion : "Je suis un dévoreur de livre, ce qui m'inquiète, c'est que je vais maintenant devoir acheter les BD, et ça va me coûter cher !" plaisante-t-il.

Une institution à Rennes

Bernard Kervarec est tombé dans le livre comme Obélix est tombé dans la marmite de potion magique : "Je voulais l'opportunité de tout lire gratuitement, être entouré de ma bibliothèque." Une bibliothèque qui est devenue une institution de la BD à Rennes. Un secteur florissant avec près de 6 000 nouveaux ouvrages, 400 quand il a commencé dans les années 1980.

"Il va nous manquer, surtout un libraire de cette carrure", confie un habitué. "Ils sont gentils les clients, ils veulent que je continue, c'est de l'esclavagisme" rie-t-il, un petit peu ému. 

Bernard Kervarec, en plus d'être un bédéphile, est avant tout un patron. "C'est un commerçant de l'ancienne génération, il m'a inculqué le métier de libraire, un métier de passionné" souligne Léo, salarié de la boutique depuis une dizaine d'années. 

S'il existe des enfants de la télé, il est certain que Bernard Kervarec lui, est un véritable enfant de la BD. Mais pour les aficionados rennais du neuvième art, pas d’inquiétude. La boutique restera un lieu de vente de bande dessinée sous l'enseigne "Ty Bull".