Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bernay : le pass sanitaire "trop compliqué" à contrôler, la jauge abaissée à 49 spectateurs au cinéma

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Le directeur du Rex, à Bernay, préfère abaisser la jauge dans son unique salle plutôt que de contrôler les pass sanitaires. "C'était trop compliqué voire inenvisageable", explique-t-il.

En temps normal, la salle du Rex peut accueillir près de 250 spectateurs (illustration).
En temps normal, la salle du Rex peut accueillir près de 250 spectateurs (illustration). © Radio France - Marie Roussel

Depuis ce mercredi et pour freiner l'épidémie de coronavirus, un pass sanitaire est exigé dans tous les lieux de loisirs et de culture accueillant plus de 50 personnes. Mais dans les structures les plus petites, la mesure est parfois difficile à appliquer. Si bien qu'à Bernay (Eure), pour s'éviter les contrôles, le directeur du Rex préfère carrément accueillir moins de spectateurs.

"La séance reste rentable"

"C'est une décision purement pratique, explique Bastien Lechevallier, le directeur du cinéma. Etant seul à chaque séance, il était pour mois très très compliqué voire inenvisageable de contrôler les gens à l'extérieur du cinéma, de les faire patienter sur le côté, que j'accède à la caisse, que je les fasse rentrer les uns après les autres, etc." 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Rien que pour les contrôles à l'extérieur, Bastien Lechevallier a calculé : il lui aurait fallu huit secondes par spectateur, pour une unique salle qui compte 248 fauteuils.

Depuis ce mercredi, la jauge dans la salle est donc abaissée à 49 spectateurs. Pour s'y retrouver, le directeur du cinéma a tout de même rajouté des séances par rapport à son planning initial. D'autant qu'avec la sortie du film Kaamelott, il s'attendait à une forte affluence cette semaine. Afin que personne ne reste à la porte, Bastien Lechevallier conseille donc aux spectateurs de réserver leur séance avant de se déplacer.

"Je ne m'interdis pas de rajouter encore des séances si besoin, poursuit-il. A cinquante entrées, la séance reste rentable. C'est s'il avait fallu embaucher quelqu'un pour contrôler les pass que ça ne l'aurait pas été." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess