Culture – Loisirs

Besançon : le Cirque Plume entame son ultime tournée

Par Olivia Chandioux, France Bleu Besançon vendredi 19 mai 2017 à 4:00

Le Cirque Plume a séduit 350 000 spectateurs lors de sa tournée précédente.
Le Cirque Plume a séduit 350 000 spectateurs lors de sa tournée précédente. © Maxppp - Maxime Jeugat

Lever de rideau ce vendredi pour le Cirque Plume. La troupe de Besançon inaugure son nouveau spectacle sous son chapiteau de Casamène. Un spectacle intitulé "La dernière saison" et qui porte bien son nom, car c'est la dernière tournée pour la troupe qui doit jouer ce spectacle encore trois ans.

Une première très attendue ce vendredi soir. Le Cirque Plume donne la première représentation de son nouveau spectacle, "La dernière saison". Et ce spectacle marque aussi la fin de l'aventure, car après cette tournée ce sera rideau pour cette troupe née il y a plus de 30 ans ici Besançon. Alors à l'heure des dernières répétitions, l'émotion est palpable sous le chapiteau jaune du Cirque Plume.

C'est très dur de se dire que c'est fini." Annalia, acrobate

Dans la lumière des projecteurs, un groupe d'acrobates répète sur scène. Tout doit être parfait pour ce dernier spectacle. Bernard, guitariste, a rejoint l'aventure l'année dernière. Et difficile de penser que c'est déjà la fin : "C'est beaucoup d'émotion. Ce spectacle ça va être un grand voyage, le dernier. Mais malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin." Annalia aussi est émue. Elle est venue d'Argentine pour intégrer la troupe comme acrobate : "Intégrer le Cirque Plume c'était mon rêve. Je suis venue exprès d'Amérique du Sud pour passer les auditions, alors c'est très dur de se dire que c'est fini".

"C'est beaucoup d'émotion. Ce spectacle ça va être un grand voyage, le dernier", Bernard, guitariste au Cirque Plume depuis deux ans. - Radio France
"C'est beaucoup d'émotion. Ce spectacle ça va être un grand voyage, le dernier", Bernard, guitariste au Cirque Plume depuis deux ans. © Radio France - Olivia Chandioux

Cette dernière tournée doit durer trois ou quatre ans

Le Cirque Plume c'est aussi des habitués comme Cyril. Pour lui cette dernière tournée a des airs de retour aux sources. Comédien, il a participé aux débuts de l'aventure, il a ensuite quitté la troupe pour la rejoindre de nouveau il y a deux ans : "Pour moi le Cirque Plume c'est comme une grande cour de récréation, ou une auberge espagnole où chacun apporte des choses qui lui ressemblent et cela se ressent toujours sur scène, dans les spectacles." Pas question de penser à la fin de l'aventure pour Bernard Kudlak, l'un des fondateurs du Cirque. L'artiste n'a que le nouveau spectacle en tête : "C'est une création comme toutes les autres, le fait que ce soit le dernier ne nous influence pas. On crée de la musique, des costumes, des numéros... Et puis ce spectacle va tourner pendant trois ans, donc on ne peut pas dire qu'une page se tourne quand un spectacle commence."

"Pour moi le Cirque Plume c'est comme une grande cour de récréation", Cyril comédien - Radio France
"Pour moi le Cirque Plume c'est comme une grande cour de récréation", Cyril comédien © Radio France - Véronique Narboux

Recevoir des milliers de spectateurs sans vendre son âme, c'est possible." Bernard Kudlak, directeur artistique du Cirque Plume

En trente ans, le Cirque Plume, né à Besançon, aura bouleversé le paysage du cirque en France en proposant des spectacles pas comme les autres. Il faut dire que c'est troupe elle n'est pas comme les autres, explications avec Bernard Kudlak, un des fondateurs du Cirque Plume : "On travaille sur le lien, sur le rapport au public, sur la joie, sur la fraternité et sur la poésie." Une poésie qui a séduit plus de 350 000 spectateurs lors de la tournée précédente. Et ça c'est une autre des forces du Cirque Plume : "On a créé un grand public, on a aussi montré que de recevoir des milliers de spectateurs c'est possible sans faire pour ça des concessions commerciales, ni vendre l'âme de la troupe. On a un grand public sans faire de publicité, ni d'émission à la télévision. On fonctionne grâce au bouche à oreilles depuis trente ans."

"On fonctionne grâce au bouche à oreilles depuis trente ans", Bernard Kudlak, directeur artistique du Cirque Plume - Radio France
"On fonctionne grâce au bouche à oreilles depuis trente ans", Bernard Kudlak, directeur artistique du Cirque Plume © Radio France - Véronique Narboux

Bien sûr Bernard Kudlak et les administrateurs du Cirque se sont posés la question de la succession. Cela ne s'est pas fait, mais c'est loin d'être une fin en soit : "Je pense qu'on a trouvé plein de successeurs, il y a 400 troupes de cirque en France, il y a beaucoup de créativité donc ça y est la transmission elle est faite pour nous." Le Cirque Plume entame donc sa dernière tournée. Elle doit durer au moins trois ans. Et le succès de la troupe ne se dément pas : les 21 représentations bisontines affichent déjà complet.