Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Biennale d'art contemporain à Anglet : une histoire d'Amours

-
Par , France Bleu Pays Basque

Treize artistes internationaux ont été conviés sur cette Biennale d'art contemporain d'Anglet, la Littorale #7. Une thématique imposée : l'amour. Sur un lieu dédié : la Chambre d'Amour où s'exposent jusqu'au 4 novembre une quinzaine d'oeuvres.

Une des 5 impressions sur bâche de la Lyonnaise Laure Mary-Couégnias exposée sur cette Littorale 2018
Une des 5 impressions sur bâche de la Lyonnaise Laure Mary-Couégnias exposée sur cette Littorale 2018 © Radio France - Valérie Menut

Anglet, France

La Chambre d'Amour à Anglet est un des premiers lieux qu'a découvert Richard Leydier, le commissaire de cette Biennale, lorsqu'il est venu au Pays basque il y a une dizaine d'années. Un endroit au nom évocateur qu'il a voulu placer au coeur de cette Littorale #7. Connu à travers la légende de ses deux malheureux amants, de sa grotte, mais aussi, de manière plus contemporaine, célèbre à travers le monde pour son spot de surf, il y avait de quoi inspirer les artistes. Ils sont 13 sur cette Littorale 2018. La plupart d'entre eux sont venus repérer l'endroit il y a plusieurs mois, pour ensuite donner libre cours à leur imagination.

Il en ressort une quinzaine d'oeuvres (des sculptures et des peintures), exposées entre la plage de la Petite Chambre d'Amour, la plage des Sables d'Or et la grotte de la Chambre d'Amour. A voir jusqu'au 4 novembre. 

Le sculpteur marseillais Lionel Scoccimaro a investi la grotte de la Chambre d'Amour qu'il a barricadé de sa "Love palissade" - Radio France
Le sculpteur marseillais Lionel Scoccimaro a investi la grotte de la Chambre d'Amour qu'il a barricadé de sa "Love palissade" © Radio France - Valérie Menut

Une palissade avec des noms de spots de surf du monde entier. Et pas n'importe lesquels explique Lionel Scoccimaro.

Une "Love Tour" surplomble les deux Chambres d'Amour

Le Japonais Tadashi Kawamata a lui imaginé une "Love Tower", haute de 4 mètres, en aplomb de la grotte de la Chambre d'Amour. Une tour "connectée à la grotte, comme un escalier par lequel les âmes des 2 amants pourraient s'échapper vers le ciel, résume Richard Leydier. Elle symbolise aussi une fleur qui aurait éclos sur leur tombe". Et du haut de sa passerelle, on surplombe toute la Chambre d'Amour, l'océan et l'horizon s'ouvrent à l'infini.

La "Love tower" du Japonais Tadashi Kawamata, en aplomb de la grotte de la Chambre d'Amour - Radio France
La "Love tower" du Japonais Tadashi Kawamata, en aplomb de la grotte de la Chambre d'Amour © Radio France - Valérie Menut
Au pied des falaises de la Petite Chambre d'Amour, "a structure for sharing" des Américains Jay Nelson et Rachel Kaye.  Un banc "tunnel de la vie" qui invite les amoureux à regarder l'horizon. - Radio France
Au pied des falaises de la Petite Chambre d'Amour, "a structure for sharing" des Américains Jay Nelson et Rachel Kaye. Un banc "tunnel de la vie" qui invite les amoureux à regarder l'horizon. © Radio France - Valérie Menut
"La Copula" de l'Espagnol Remed (Guillaume Albi). Regardez bien, il y a des coeurs dans ces corps qui s'enlacent. - Radio France
"La Copula" de l'Espagnol Remed (Guillaume Albi). Regardez bien, il y a des coeurs dans ces corps qui s'enlacent. © Radio France - Valérie Menut
La plupart des artistes de cette Littorale #7 - Radio France
La plupart des artistes de cette Littorale #7 © Radio France - Valérie Menut