Culture – Loisirs

Bientôt un nouveau cinéma pour Colomiers

Par Bénédicte Dupont, France Bleu Toulouse mercredi 28 septembre 2016 à 14:30

Le cinéma de Colomiers a 26 ans... et bien vieilli.
Le cinéma de Colomiers a 26 ans... et bien vieilli. © Radio France - Bénédicte Dupont

L'offre cinématographique va bouger dans les prochaines années dans le Grand Toulouse : Fenouillet, Borderouge, Colomiers qui a voté la construction d'un nouveau cinéma pour remplacer son vieux Central. Et, France Bleu Toulouse vous annonce la validation du projet de multiplexe à Basso-Cambo.

Colomiers va avoir un nouveau cinéma ! Cela a été voté en conseil municipal lundi soir : le Central, l'actuel cinéma communal, un brin vieillot, va être rénové et une autre structure construite dans le centre-ville. Avec ses 55.000 entrées par an pour deux salles (à peine 1% de toutes les entrées ciné du département), le Central parvient grâce à une programmation en lien avec les programmes scolaires notamment à tirer un bilan honorable. Mais la Mairie a fait des études : quand un Français a un cinéma dans sa ville, il va 5,3 fois dans ce cinéma par an. Les Columérins eux ne fréquentent statistiquement qu'1,4 fois par an leur propre cinéma, préférant souvent le Méga-CGR de Blagnac.

Reportage à Colomiers, Bénédicte Dupont

Un cinéma mixte, art et essai et grand public pour que les Columérins restent à Colomiers

Pour y remédier, une nouvelle structure sera construite en 2019 près le hall Comminges a priori. Cinq salles, 772 sièges, c'est deux fois et demi plus grand que le précédent. Le cinéma restera propriété de la Ville et conservera un droit de regard sur la diffusion, mais sa gestion sera une délégation de service public (comme à Castelginest ou Revel), c'est-à-dire confiée à une société privée. Les employés conserveront leurs postes mais ne seront plus des agents municipaux. Et surtout Colomiers, dont le Central est surtout axé sur l'art et essai, opte pour une diffusion plus mixte, plus généraliste, traduction des films davantage grand-public. Le Central lui devra être reconverti, sans doute en service public a prévenu la maire, Karine Traval-Michelet.

Le nombre de cinémas dans l'ouest toulousain est important (Plaisance, Tournefeuille, Blagnac) mais les Columérins ne vont pas assez au cinéma à Colomiers. C'est une volonté politique de garder un cinéma sous le giron municipal, une mission de service public. Mais le nouveau cinéma devrait désormais mieux s'adapter à leur demande. — David Poncet, directeur général adjoint des services à la mairie de Colomiers

Colomiers n'est pas la seule ville à avoir un projet cinéma sur le feu. Fenouillet ouvre son multiplexe Kinépolis (huit salles, 1.100 sièges) à la fin cette année. Le quartier Borderouge à Toulouse aura son petit cinéma (trois salles) dans un an.

En Haute-Garonne, on a tout un réseau de cinémas de proximité à programmation mixte : Ramonville, Plaisance-du-Touch, Tournefeuille, Muret, etc. Cela équilibre avec les multiplexes, l'initiative de Colomiers fait bien cohabiter les deux. — Jean-Pierre Villa, propriétaire du Véo à Muret et président du Syndicat de l'Exploitation cinématographique du Centre-Sud

Info France Bleu Toulouse : un multiplexe bientôt à Basso-Cambo

Ce mois de septembre, la CDAC (Commission Départementale d'Aménagement Commercial) a approuvé le projet d'un grand cinéma dans le quartier du Mirail. Dans la zone commerciale Casino de Basso-Cambo, devrait donc émerger un cinéma multiplexe. D'après nos informations, il s'agira d'un Mégarama de 12 salles pour environ 2.300 places. Aucune date de travaux n'a été avancée, mais il se pourrait qu'il sorte de terre autour de 2018-2019, avant même le nouveau cinéma de Colomiers.

Le futur multiplexe de Basso-Cambo se situera à proximité du Géant Casino et donc du métro. - Radio France
Le futur multiplexe de Basso-Cambo se situera à proximité du Géant Casino et donc du métro. © Radio France - Bénédicte Dupont

Partager sur :