Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO | Bilan mitigé (pour l'instant) du parc de mini-tanks à Arquenay

-
Par , France Bleu Mayenne

En mars dernier, quatre mayennais ont ouvert un parc de loisirs où il est notamment possible de batailler (gentillement) avec des minis chars d'assaut. Un loisir qui attire la curiosité même si le succès est pour l'instant modéré.

Succès mitigé pour le parc de loisirs à mini-tanks en Mayenne d'après Arnaud de la Pastellière (à gauche), directeur du bois de Bergault en Mayenne
Succès mitigé pour le parc de loisirs à mini-tanks en Mayenne d'après Arnaud de la Pastellière (à gauche), directeur du bois de Bergault en Mayenne © Radio France - Martin Cotta

Arquenay, France

C'est le seul parc de loisir de ce genre en France. Près d'Arquenay à vingt minutes de Laval, un parc de loisirs avec des mini-tanks est ouvert depuis quatre mois. Le principe est le même que pour le Laser Game avec des capteurs installés sur le canon des chars d'assaut. Ils pèsent plus de 500 kilos mais sont de petites tailles (deux mètres de long environ). 

D'après Arnaud de la Pastellière, directeur du bois de Bergault, le succès est pour l'instant relativement modeste. "Le bilan est de toute façon mitigé à l'heure actuelle. Il y a des belles journées et des moins bonnes, mais on est prudent sur ce bilan car il faut attendre la fin de l'été. La clientèle repart d'ici satisfaite en tout cas" explique-t-il. Ces batailles de minis-tanks ont eu voix au chapitre dans plusieurs médias nationaux depuis le mois de mars et en début de semaine, quatre youtubeurs et influenceurs sont venus croiser le fer dans les bois. Comme l'angevin Amixem et ses 5 millions d'abonnés. 

Certaines personnes viennent de loin pour jouer aux apprentis soldats en Mayenne. "On a eu des gens de Clermont-Ferrand, de Paris, de Haute-Savoie. Des personnes ne se donnent aucune limite pour assouvir leur passion" observe Arnaud de la Pastellière. Ces combats de tanks coûtent 160€ l'heure et il vaut mieux y aller à quatre ou six personnes. 

"Essayer de faire comme dans la 7e Compagnie"