Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Blagnac : un réfugié syrien nominé aux Oscars

dimanche 4 mars 2018 à 6:02 Par Marius Delaunay, France Bleu Occitanie et France Bleu

Mojahed, un jeune réfugié syrien de 23 ans, a participé à la réalisation du film Last Men In Aleppo, nominé aux Oscars 2018. Il vit maintenant à Blagnac, en périphérie de Toulouse.

Mojahed est arrivé à Blagnac en novembre 2017.
Mojahed est arrivé à Blagnac en novembre 2017. © Radio France - Marius Delaunay

Blagnac, France

C'est une belle surprise qu'a vécu Mojahed fin janvier. Le film Last Men In Aleppo est nominé aux Oscars 2018 dans la catégorie du meilleur documentaire. Et Mojahed a participé à sa réalisation en tant que caméraman. Originaire d'Alep, il a suivi caméra au poing le parcours des casques blancs, ces opposants au régime syrien qui portent secours et assistance aux civils pris sous les bombardements.

Un opposant affirmé au régime syrien

Mojahed est opposé au régime de Bachar El Assad depuis des années et rejoint en 2012 le groupe Aleppo Media Center, un média alternatif et participatif. Mohajed filme de nombreuses scènes de guerre, notamment du côté des casques blancs. Des images qui serviront à réaliser en partie Last Men In Aleppo. Le jeune homme a aussi participé au montage du film

C'est un formidable coup de projecteur sur notre travail. Les Oscars vont permettre de montrer notre travail au monde entier. Les gens limitent souvent la Syrie à Bachar El Assad, l'Etat Islamique et le Front Al-Nosra. [...] Mais ils n'ont aucune idée du boulot des casques blancs pendant les bombardements. - Mojahed, 23 ans

Toute l'équipe du film participe à la cérémonie des Oscars dimanche soir à Hollywood... Excepté Mojahed, qui n'a pas réussi à obtenir son passeport pour les Etats-Unis. Une petite déception pour le cameraman, qui la regardera depuis Blagnac, chez sa famille d'accueil. Il reste cependant en contact tous les jours avec les membres du tournage via Skype et les réseaux sociaux, et contacte aussi souvent que possible sa famille, qui est restée sur place à Alep.

Réfugié depuis novembre à Blagnac

Mojahed est arrivé avec le statut de réfugié en novembre 2017. Grâce aux associations Toulouse Solidarité Syrie et ACARM Ariège, il a pu être accueilli chez un couple de retraités installés à Blagnac. "Lorsque nous avons décidé d'accueillir Mojahed, nous ne connaissions absolument pas son travail de caméraman en Syrie", explique Jean-Gérard Maratray, le retraité qui l'a accueilli. "La nomination aux Oscars a été une très belle surprise, nous sommes très heureux pour lui. Maintenant il lui faut préparer son avenir."

Un avenir en France 

Mojahed souhaite persévérer dans le journalisme. Grâce à ses nombreux contacts gardés en Syrie, il a pu mener des interviews de femmes mariées de force à des djihadistes. En parallèle, il apprend progressivement le français et espère intégrer une école de journalisme à la prochaine rentrée, si possible sur Toulouse.