Culture – Loisirs

A bord de la Gentiane bleue, le train qui emmène les Dijonnais skier dans le Jura

Par Marion Bastit, France Bleu Bourgogne samedi 30 janvier 2016 à 19:04

Le matin, il faut 1 heure 24 pour relier Dijon à la gare des Longevilles.
Le matin, il faut 1 heure 24 pour relier Dijon à la gare des Longevilles. © Radio France - Marion Bastit

Ce samedi, une centaine de voyageurs ont pris la Gentiane bleue pour aller skier à Métabief, dans le Jura. Ce TER spécial, qui ne circule que quelques week-ends en hiver, permet d'aller passer une journée dans le Jura au départ de Dijon. Il faut se lever le tôt, mais ça vaut le coup.

Avec la Gentiane bleue, les Dijonnais peuvent prendre le train pour aller faire du ski dans le Jura. Ce TER spécial ne circule que quelques week-ends par an, en hiver, quand il y a de la neige sur les pistes. Le train part de Dijon à 7 h du matin, s'arrête à Genlis, Auxonne et Dole, et dépose les skieurs à la gare des Longevilles. De là, un car les emmène jusqu'en bas des pistes, à Métabief. Il les récupère à 17 h, pour un retour à Dijon vers 20 h.

Dans le train, certains finissent leur nuit avant d'arriver sur les pistes. - Radio France
Dans le train, certains finissent leur nuit avant d'arriver sur les pistes. © Radio France - Marion Bastit

Le billet de train aller-retour, forfait de ski inclus, coûte 45,50 euros par adulte. D'habitude, le train, qui compte 160 places, est complet plusieurs jours à l'avance. Mais avec le peu de neige qu'il y a cette année, ils n'étaient qu'une centaine de passagers ce samedi. Le trajet dure 1 heure 24, et Nathalie ne manque pas d'idées pour passer le temps. « Je fais de la broderie au point de croix, et je papote avec les gens que je connais, décrit-elle. C'est quand même beaucoup plus confortable, on n'a pas de complications liées à la route, et on n'est pas fatigué quand on rentre le soir. »

Arrivés à la gare, les skieurs prennent le car jusqu'à Métabief. - Radio France
Arrivés à la gare, les skieurs prennent le car jusqu'à Métabief. © Radio France - Marion Bastit

Bonnet enfoncé sur la tête, Florian, cinq ans, a le nez collé à la vitre. « On va passer une bonne journée avec le p'tit loup qui découvre la neige, et qui prend le train pour la première fois, raconte Isabelle, sa maman. On va faire de la luge, et des bonshommes de neige. » Florian corrige : « Des châteaux de neige. » Dans le compartiment voisin, Pauline et ses amis ont même enlevé leurs chaussures pour se mettre à l'aise. Le train, c'est le seul moyen d'aller skier pour eux. « On est tous étudiants, explique-t-elle. Déjà, ce n'est pas cher, et en plus on n'a pas le permis. »

Train, car et forfait de ski, la journée coûte 45, 50 euros par adulte. - Radio France
Train, car et forfait de ski, la journée coûte 45, 50 euros par adulte. © Radio France - Marion Bastit

Christophe prend le train tous les ans pour aller skier avec un ami, et ça vaut le coup de se lever tôt pour être à la gare à 7 h. « C'est l'intérêt de prendre le train, c'est que si on est fatigué on peut dormir le soir on n'aura pas à se prendre la tête. C'est peinard. » Bâtons à la main, bandeau dans les cheveux, Valérie habite à Dijon, mais c'est en gare d'Auxonne qu'elle monte dans le train. « J'ai été dormir chez une tante pour me lever un peu plus tard, explique-t-elle. Ça ne fait que vingt minutes de plus, mais c'est toujours ça. »

Depuis Les Longevilles, il faut une vingtaine de minutes pour atteindre Métabief - Radio France
Depuis Les Longevilles, il faut une vingtaine de minutes pour atteindre Métabief © Radio France - Marion Bastit

A la descente du train, il reste une vingtaine de minutes de car pour arriver à Métabief. Là, Valérie n'a plus qu'à chausser ses raquettes pour une longue marche dans la neige. La seule contrainte, c'est d'être là à 17 h pile pour monter dans le car. En raison de la percée du vin jaune, la Gentiane bleue ne circulera pas le week-end des 6-7 février. Le prochain voyage est prévu le samedi 13 février, sous réserve qu'il y ait suffisamment de neige pour skier. Vous pouvez réserver vos billets à l'avance dans les gares concernées ou sur internet.