Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Bordeaux : la série Baron Noir s'invite dans la résidence du préfet

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

La série politique de Canal + est en tournage depuis le début de l'année. Plus de la moitié des scènes sont tournées à Bordeaux dans différents lieux. La résidence du préfet a été utilisée cette semaine pour "jouer" le rôle de l'Elysée.

L'équipe de tournage a immortalisé le dernier plan en "travelling" pris sur le site de la résidence
L'équipe de tournage a immortalisé le dernier plan en "travelling" pris sur le site de la résidence © Radio France - Thomas Biet

Bordeaux, France

C'est l'un des bâtiments les plus chargés d'histoire à Bordeaux. L'hôtel Nesmond - 17 bis rue Vital-Carles - est la résidence officielle des préfets de la Gironde depuis 1907. C'est là qu'en 1870, en 1914 et en 1940 le gouvernement français a pris ses quartiers lorsque Paris était menacé. Les murs de la résidence ont vécu la démission de Paul Reynaud en 1940 et la fin douloureuse de la IIIème République. Des moments d'histoire qui ont eu lieu dans la pièce même qui a servi de décor pour la série politique de Canal + Baron Noir dont la deuxième saison est en cours de tournage.

Une cinquantaine de personnes travaillent sur le tournage - Radio France
Une cinquantaine de personnes travaillent sur le tournage © Radio France - Thomas Biet

L'histoire des lieux et la beauté de ce palais de la République ont convaincu les producteurs. "On s'est demandé quel lieu pourrait ressembler à Paris. Et je me suis rappelé que quand le gouvernement français fuyait les Allemands en 1940 il était allé à Bordeaux. Et donc j'ai fait comme eux" raconte Thomas Bourguignon, l'un des producteurs de la série. Il visite la maison du préfet et tombe amoureux: "C'est absolument incroyable, on s'y croit vraiment !" L'objectif est de faire comme si l'on était au Palais de l'Elysée. La magie de la télévision fait le reste. "On fait de la fiction donc par définition on fait du vrai avec du faux".

Une cohabitation incertaine devenue "lune de miel"

Le préfet Pierre Dartout a donc accepté de laisser plus d'une cinquantaine de personnes s'installer "chez lui" (ndlr : la résidence appartient à l'Etat) pour la deuxième fois après un premier tournage en mai. Ses appartements privés sont au premier étage, le tournage a lieu au rez-de-chaussée où se trouvent les salles de travail et de réception.

Pierre Dartout devant la résidence préfectorale et le matériel de l'équipe de tournage - Radio France
Pierre Dartout devant la résidence préfectorale et le matériel de l'équipe de tournage © Radio France - Thomas Biet

Il assure que la cohabitation se passe bien. Pourtant, au début, tout n'a pas été facile. Thomas Bourguignon s'en amuse : "Au début, ça a été un peu difficile, il nous voyait arriver un peu comme des saltimbanques". Tout change après leur rencontre : "Depuis il vient déjeuner régulièrement avec nous, il nous a organisé une fête à la fin du premier tournage, c'est quasiment un membre de l'équipe, on le voit le matin, on se salue, c'est incroyable, je n'ai jamais vécu ça avec aucun préfet !"

Discrétion et anecdotes

Pierre Dartout explique de son côté avec malice qu'il essaie seulement d'être discret "en évitant de faire aboyer son chien". Lors de leurs rencontres fréquentes, les scénaristes et le préfet échangent d'ailleurs souvent "sur des anecdotes politiques" explique un membre de l'équipe.

Après trois jours de tournage et une rencontre avec Kad Merad et Anna Mouglalis les deux stars de la série, l'équipe a replié son énorme matériel ce mercredi soir. Un responsable de la production évoque d'ailleurs en riant le récent problème de train à Montparnasse : "il a fallu prendre des billets d'avion pour tout le monde au dernier moment".

Pierre Dartout avec Kad Merad et Anna Mouglalis lors du tournage dans la salle de réception de sa résidence - Radio France
Pierre Dartout avec Kad Merad et Anna Mouglalis lors du tournage dans la salle de réception de sa résidence © Radio France - Thomas Biet

Ce n'est pas le seul lieu bordelais qui sera visité dans la série qui n'évoque pourtant jamais la ville. Des scènes sont également tournées à Mériadeck, aux Chartrons ou Cours de Verdun. Et peut-être même très bientôt à...France Bleu Gironde ! On vous tiendra au courant.