Culture – Loisirs

Bordeaux : le nouveau restaurant de Philippe Etchebest a ouvert

Par Noémie Bonnin, France Bleu Gironde mardi 8 septembre 2015 à 17:36

La salle du Quatrième Mur a été rénovée.
La salle du Quatrième Mur a été rénovée. © Radio France - Noémie Bonnin

"Le Quatrième Mur" a fait son premier service ce mardi au Grand Théâtre à Bordeaux. Plus de quatre-vingt dix personnes ont attendu dehors avant de rentrer dans la salle, entièrement rénovée. Le chef Etchebest veut en faire un lieu convivial et abordable.

Les plus courageux sont arrivés dès 11 heures et quart, ce mardi midi. Karine avait prévu le coup : chaise de camping et magazine pour patienter. "Je suis enceinte de huit mois, pour l'instant, j'ai le temps. Mais je sais que si je n'y vais pas aujourd'hui, je n'irai jamais!

D'autres passants paraissent moins au courant : "Ha tiens, c'est aujourd'hui, l'ouverture ?" Mais la plupart avaient coché la date dans leur calendrier, comme Marion. "Ce sont mes parents qui m'invitent, pour mon anniversaire. C'était au mois de juin, mais je suis patiente !" La petite famille jette un œil sur le menu, affiché à l'entrée : "Ça donne envie. On va tester ! Et peut-être qu'on va le croiser ? Qui sait ?"

"Le", c'est biensûr Philippe Etchebest. Le chef charismatique et médiatique, qui a passé une partie de sa vie en Gironde. Ancien chef de "L'Hostellerie de Plaisance" à Saint Emilion (restaurant avec lequel il  a décroché deux étoiles au Michelin), meilleur ouvrier de France en 2000, c'est surtout la télévision qui l'a fait connaître. "Cauchemar en cuisine", puis "Top Chef". 

"Je ne suis pas là pour faire du gastro. Il faut que ça dépote, que ça y aille. Je veux des choses simples et conviviales !" 

— Philippe Etchebest

Pour cette première, de cauchemar, il n'y en a point eu. Salle comble, la plupart des clients souriants. Le service, seulement, a été un peu débordé. "Il ne faut pas leur en vouloir", admet Philippe Etchebest. "C'est une première, et certains serveurs travaillaient avec moi à l"Hostellerie de Plaisance. Dans leur tête, c'est du gastro. Parce que je suis là, ils se disent que c'est du gastro. Mais je veux des choses très simples ! Que ça dépote, que ça y aille. On n'est pas là pour faire des choses étoilées." Sans compter les tablettes tactiles pour la carte des vins, que les serveurs ont visiblement l'air de découvrir.

Malgré ce service qui laisse à désirer, les clients sont satisfaits. "On a bien mangé, là, je n'en peux plus !" plaisante Gladys. Son compagnon confirme : "C'est une bonne cuisine, un peu bistrot, un peu familial. Mais à la fois gastronomique et bonne !" Le jeune couple sourit : "On a même vu le chef à la fin du repas, il voulait savoir si ça s'était bien passé, c'était sympa." "Très bon moment", renchérit Stéphanie, venue déjeuner avec une amie. "Un peu copieux pour un midi ! Mais c'est vrai que j'ai pris entrée/plat/dessert..."

Le menu entrée/plat/dessert est à 32 euros le midi, 48 euros le soir. Il devrait y avoir du monde encore tous ces prochains jours au Quatrième Mur. Le restaurant ne prend pas de réservation, il faut venir et attendre...