Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Bourges : Des voitures électriques pour le festival

vendredi 27 avril 2018 à 21:44 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Sur le printemps de Bourges, il n'y a pas que les amplis qui sont électriques ! L'organisation utilise pour la première fois des véhicules électriques grâce à un partenariat avec le syndicat de l'énergie du Cher et son réseau e.car.

Le printemps de Bourges disposera d'une borne de recharge éphémère pour rouler à l'électricité.
Le printemps de Bourges disposera d'une borne de recharge éphémère pour rouler à l'électricité. © Radio France - Alexia Abt

Bourges

Un partenariat gagnant-gagnant : le festival développe son image en termes de développement durable, et le département du Cher assoit  son image de terre d'innovation. Le Cher est en effet, l'un des départements les mieux pourvus en bornes de recharge pour véhicules électriques.... Le syndicat de l'énergie du Cher déploie depuis deux ans un plan ambitieux d'installation de bornes de recharge électriques : 1 million d'euros financés à 50 % par l'état.  L'objectif du réseau e.car est d'installer 100 bornes de recharge, une tous les 20 km en moyenne. Pour l'été, ce plan sera terminé. Aymar de Germay, président du syndicat de l'énergie du Cher : " On a environ 400 utilisateurs attitrés et ce qui est intéressant, c'est que l'utilisation des bornes de recharge connait une croissance à deux chiffres tous les trimestres. Il est vrai que l'on part de très bas, mais c'est une évolution très favorable. Ce qui est intéressant pour les utilisateurs, c'est qu'il y a aujourd'hui de plus en plus de véhicules d'occasion sur le marché et également des formules de location qui devraient doper l'utilisation de ces véhicules très économiques. Un plein, c'est deux euros et il y a beaucoup moins de frais d'entretien." 

Le printemps de Bourges veut s'inscrire dans une démarche de développement durable - Radio France
Le printemps de Bourges veut s'inscrire dans une démarche de développement durable © Radio France - Michel Benoit

Une borne éphémère est donc installée sur le parking du festival pour recharger cinq véhicules électriques destinés à transporter les artistes. Boris Vedel, directeur du printemps de Bourges : " On espère que ça plaira aux artistes et qu'ils en parleront quand ils participeront à d'autres festivals pour que l'idée essaime. On a vraiment l'ambition de faire du printemps de Bourges, un festival inscrit dans le développement durable. Cela va du recyclage des déchets ou de leur limitation, jusqu'à la parité homme-femme. On vise la norme 20121 qu'on espère obtenir en 2020."  Mais voilà, le développement des véhicules électriques n'est pas forcément la priorité de certains élus qui ne voient pas encore l'intérêt de ces bornes de recharge : "Nous avons des trous dans le maillage du département du Cher pour notre réseau de bornes de recharge, explique Jean-Louis Billaut vice président du syndicat de l'énergie. Mais on compte bien convaincre les plus récalcitrants. On y arrivera, c'est une question de temps." Tant pis pour ceux qui auront laisser passer le wagon. Le niveau de subvention pour une collectivité sera ramené à 30 % seulement pour les nouvelles installations (contre 90 % aujourd'hui). Une borne revient à environ 800 euros. Le syndicat de l'énergie du Cher finance également en partie l'achat de véhicules électriques pour les collectivités, afin de développer le parc.  Reste la question clef de l'autonomie : elle atteint aujourd'hui près de 300 km. C'est bien pour une utilisation au quotidien (comme deuxième véhicule) mais encore insuffisant pour voyager.