Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Bourges : deux expos militantes au Transpalette

mercredi 5 septembre 2018 à 18:03 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

A Bourges, chaque été une expo majeure d'art contemporain au Transpalette, l'ancienne friche industrielle de l'antre-peaux. Deux artistes sont mis à l'honneur jusqu'au 16 septembre : l'un français, Jérôme Zonder et l'autre, espagnole : Roberta Marrero.

Deux artistes contemporains se partagent le Transpalette, centre d'art contemporain de Bourges.
Deux artistes contemporains se partagent le Transpalette, centre d'art contemporain de Bourges. © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Comme souvent, au Transpalette, un centre d'art qui se veut militant, c'est le thème du genre, en l'occurrence la féminité et sa place dans sa société qui est en question. Egalement, celui de la transsexualité. Roberta Marrero est une artiste transgenre espagnole. Elle propose une compilation de son travail depuis une dizaine d'années. 

Roberta Marrero devant une partie de son travail, exposé au Transpalette de Bourges. - Radio France
Roberta Marrero devant une partie de son travail, exposé au Transpalette de Bourges. © Radio France - Michel Benoit

Des dessins, des collages, beaucoup de couleurs, une certaine profusion et cette transsexualité revendiquée comme dans ce portrait d'Hitler, détourné avec des boucles d'oreilles : 

Hitler, détourné par Roberta Marrero. Une oeuvre exposée au transpalette de Bourges. - Radio France
Hitler, détourné par Roberta Marrero. Une oeuvre exposée au transpalette de Bourges. © Radio France - Michel Benoit

" Quand une artiste femme trans s'empare d'une image comme celle d'Hitler, elle travaille le thème du fascisme et le transforme en message de liberté. J'essaie de transformer des images iconiques reliées à des notions mauvaises, pour les détourner vers des images véhiculant des notions positives." 

Jérôme Zonder, occupe trois étages du Transpalette de Bourges et s'est approprié les murs du centre d'art. - Radio France
Jérôme Zonder, occupe trois étages du Transpalette de Bourges et s'est approprié les murs du centre d'art. © Radio France - Michel Benoit

Mais la majeure partie du Transpalette est occupée par Jérôme Zonder. Le dessinateur s'est approprié les murs du centre d'art pour y peindre avec les doigts un texte féministe : des extraits " d'une chambre à soi" , publiée en 1929 par Virginia Woolf. Du rez de chaussé au 2eme étage, la révolte monte pour dénoncer le sort de la femme... 

L'un des dessins de Jérôme Zonder, dialoguant avec le texte de Virginia Woolf. - Radio France
L'un des dessins de Jérôme Zonder, dialoguant avec le texte de Virginia Woolf. © Radio France - Michel Benoit

...et les dessins de Jérôme Zonder, catalysent cette colère, explique Julie Crenn, commissaire de l'exposition : " Les dessins n'illustrent absolument pas le texte. Je considère, en tant que commissaire, que le texte est aussi un dessin, et que finalement, ils sont mis sur le même plan. Que ce soient des dessins sur tissus, sur papier, encadrés ou pas. " Un cri de révolte poussé par le personnage fétiche de Jérôme Zonder, Garance, qui l'accompagne depuis une dizaine d'années, personnage inspiré par Arletty dans le film de Marcel Carmé, les enfants du Paradis.