Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : la descente infernale n'aura pas lieu cette année

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

Il n'y aura pas de descente infernale cette année à Bourges : la mairie et l'agence Signature, co-organisateurs, préfèrent annuler cette sixième édition qui était prévue fin juin.

Rendez-vous en juin 2022 pour la course de caisses à savon à Bourges
Rendez-vous en juin 2022 pour la course de caisses à savon à Bourges - Mairie de Bourges

La descente infernale lance habituellement la saison estivale à Bourges, mais il faudra encore s'en passer cette année. L'année dernière, la course de caisses à savon qui attire des milliers de spectateurs sur la rampe Marceau, avait déjà été annulée en raison du contexte sanitaire. Les organisateurs veulent néanmoins se projeter sur une édition en 2022 : la date a été retenue. Ce sera le 25 juin 2022. 

Yann Galut, maire de Bourges et Philippe Sinault (à droite) , patron de Signature, lors de la conférence de presse.
Yann Galut, maire de Bourges et Philippe Sinault (à droite) , patron de Signature, lors de la conférence de presse. © Radio France - Michel Benoit

Cette année, ce n'était pas raisonnable de l'envisager d'autant qu'un certain nombre d'entreprises qui montent des équipes, ne se sont pas inscrites. Cela hypothèque une partie du budget. Bref, les conditions n'étaient pas réunies pour cette fête populaire : " Le contexte sanitaire bien évidemment n'est pas favorable " explique Philippe Sinault, patron du groupe Signature : " On ne voyait pas comment réunir 10 à 15.000 personnes sur la rampe Marceau, dans des conditions sécuritaires suffisantes, et on a voulu se montrer responsable en renonçant pour cette année. Le bon sens l'a emporté. On a aussi regardé l'adhésion des entreprises qui nous aident à monter l'événement. Les conditions n'étaient pas réunies. Et puis l'état d'esprit qui nous anime en ce moment  n'est pas le plus approprié. Pour toutes ces raisons là, il nous semble plus raisonnable de nous projeter en 2022. C'est évident que l'activité événementielle chez nous est très impactée par le contexte. Sans les aides de l'état, nous ne serions plus là. Il faut le reconnaître. Le report de cet événement n'est pas une bonne nouvelle non plus pour nous, mais on sera là en 2022. C'est promis ! "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess