Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Bourges : les Nuits Lumière ne commenceront que le 28 juillet

lundi 18 juin 2018 à 18:58 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Les Nuits Lumière ne commenceront que le 28 juillet à Bourges, avec un bon mois de retard par rapport aux autres années. La mairie avait prévu de passer à un système numérique cette année, mais cela s'avère plus complexe que prévu, d'où ce retard.

Le palais Jacques Coeur de Bourges, durant les nuits lumières
Le palais Jacques Coeur de Bourges, durant les nuits lumières - Mairie de Bourges

Bourges, France

Du retard à l'allumage pour les Nuits Lumière de Bourges. Ce parcours lumineux dans la vieille ville, attraction pour les touristes, ne débutera cette année que le 28 juillet. Seules deux étapes bénéficieront de cette nouvelle technique cet été, contre cinq habituellement : le jardin de l'archevêché et le palais Jacques Coeur. La mairie met en avant des raisons techniques à ce retard, des mauvaises surprises sur le réseau électrique par exemple. 

Pierre-Antoine Guinot (à droite), adjoint au maire et Pascal Blanc, maire de Bourges - Radio France
Pierre-Antoine Guinot (à droite), adjoint au maire et Pascal Blanc, maire de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Les projections d'images ne se feront donc que sur deux sites et à partir du 28 juillet, mais le parcours lumineux bleuté qui guide les touristes dans la ville lui sera rénové dès cette année. Des nouveaux pavés vont être scellés. Le Maire de Bourges, Pascal Blanc : " Ce seront des pavés autonomes, 150 pavés qui fonctionneront à l'énergie solaire. Cela limitera la maintenance par rapport au système actuel. Ces pavés guideront les promeneurs dans la vieille avec ces deux étapes qui passeront au numérique dès cette année, le palais Jacques Coeur et bien sûr le mur gallo-romain, dans le jardin de l'archevêché.

Une rue de la vieille ville de Bourges, la nuit - Aucun(e)
Une rue de la vieille ville de Bourges, la nuit - mairie de Bourges

Pour les projections sur l'hôtel Lallemant, le couvent des cordeliers et l'hôtel des échevins, il faudra attendre l'année prochaine. Ces monuments seront simplement éclairés cette année : " C'est une première étape, il nous faut effectivement un peu de temps. On ne pouvait plus de toute façon utiliser le système analogique. Les diapositives sont trop abîmées." précise Pascal Blanc. La mairie n'exclut pas de revoir le périmètre du parcours pour y inclure d'autres édifices... Elle investit 128.000 euros cette année sur un projet évalué à environ 1 million d'euros. Les berruyers sont plutôt fiers de ces projections qui habillent leurs monuments le soir.  Bourges avait été l'une des premières villes en France à mettre ainsi en valeur son patrimoine, c'était en 1999.