Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Bourges met l'accent sur Geoffroy Tory

-
Par , France Bleu Berry

La langue française lui doit beaucoup et pourtant personne ne le connait plus aujourd'hui : dans le cadre des " 500 ans Renaissance ", la bibliothèque des Quatre Piliers à Bourges, rend hommage à Geoffroy Tory de Bourges. Une exposition lui est consacrée jusqu'au 18 janvier.

Le champ Fleury de Geoffroy Tory de Bourges contribua à l'émergence de la langue française
Le champ Fleury de Geoffroy Tory de Bourges contribua à l'émergence de la langue française © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Geoffroy Tory est né vers 1480 à Bourges, mort à Paris en 1533 (peut-être de la peste)  : libraire et imprimeur, il n'a cessé d'oeuvrer pour la reconnaissance du français. Plus de 50 livres anciens (certains ont près de 600 ans) sont exposés pour retracer la vie de cet homme qui fut à l'origine d'une bonne partie de la codification de la langue française ; la ponctuation par exemple que l'on utilise aujourd'hui encore : " Geoffroy Tory va codifier les accents, la cédille explique Colette Puyneige, directrice des bibliothèques de Bourges. Si Geoffroy Tory n'existait pas, peut-être qu'aujourd'hui on serait " francais ".  On lui attribue la virgule, l'apostrophe, le point et quelques autres signes. On lui doit beaucoup dans notre vie au quotidien, à chaque fois que nous lisons ou écrivons. "

Colette Puineige, directrice des bibliothèques de Bourges (au premier plan) et Caroline Laurent, conservatrice de la bibliothèque des Quatre Piliers - Radio France
Colette Puineige, directrice des bibliothèques de Bourges (au premier plan) et Caroline Laurent, conservatrice de la bibliothèque des Quatre Piliers © Radio France - Michel Benoit

A l'époque, on écrit beaucoup en gothique, c'est lui qui va révolutionner l'écriture en " normant " les lettres majuscules romaines, dans son chef d'oeuvre : le champ fleury :  " L'essentiel de l'ouvrage consiste à donner une forme idéale à chacune des lettres de l'alphabet, détaille Caroline Laurent, conservatrice de la bibliothèque des Quatre Piliers. Et pour cela, il s'inspire de l'homme de Vitruve, l'homme donnant la proportion parfaite à toutes choses."

Geoffroy Tory de Bourges fut le premier à occuper la charge d'imprimeur royal. - Radio France
Geoffroy Tory de Bourges fut le premier à occuper la charge d'imprimeur royal. © Radio France - Michel Benoit

Un alphabet à 23 lettres seulement : pas de J, de U, ni de W comme dans le latin. Geoffroy Tory inaugura la charge d'imprimeur royal : " C'est aussi cette codification qui a attiré l'attention de François 1er sur lui, souligne Colette Puyneige. Le souverain, surtout après sa défaite de Pavie, cherchait à promouvoir la culture française. Il pensait que la français pouvait aussi être la langue de la culture et de la connaissance au même titre que le latin ou l'italien." Geoffroy Tory de Bourges, libraire et imprimeur humaniste jusqu'au 18 janvier à la bibliothèque des Quatre piliers à Bourges.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu