Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Braderie de Tours : la ville mise sur la fouée

lundi 27 août 2018 à 19:52 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Touraine

C'est la grande nouveauté de la 24e édition de la braderie de Tours, qui se déroule le 2 septembre. La ville a choisi de mettre en avant les fouées, ces petites boules de pain fourrées. Elle espère en faire un marqueur culinaire, comme les moules-frites à la braderie de Lille.

La braderie de Tours attire environ 200 000 personnes dans la journée
La braderie de Tours attire environ 200 000 personnes dans la journée © Radio France - Valentine Schira

Tours, France

Pour cette 24e édition de sa braderie, la ville de Tours a décidé de surprendre.  En plus des nombreux exposants, les visiteurs pourront redécouvrir une spécialité culinaire née dans la région il y a des centaines d'années : la fouée. Cette galette de pain, jetée dans le four et garnie une fois cuite est tombée un peu en désuétude. La mairie souhaite lui redonner ses lettres de noblesse. 

S'inspirer des moules-frites lilloises

Trois stands, répartis dans la braderie, permettront de déguster ces petits pains fourrés : place Jean Jaurès, place Chateauneuf et à l'angle de la rue du Commerce et de la rue Nationale. 

Les visiteurs pourront déguster les fouées, ces petits pains fourrés typiques de la Touraine. - Radio France
Les visiteurs pourront déguster les fouées, ces petits pains fourrés typiques de la Touraine. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Un idée tout droit inspirée de la plus grande braderie de France, celle de Lille. "Quand on parle de la braderie de Lille, on pense immédiatement, moules-frites, bière et fête", détaille Mauro Cuzzoni, en charge du commerce à la mairie. "Quand on parle braderie de Tours... Eh bien c'est un grand blanc. Il n'y a pas de marqueur alimentaire." Pour y remédier, les équipes ont donc réfléchi à une spécialité qui pourrait être clairement identifiable et accompagner d'autres produits du terroir. 

Mauro Cuzzoni, adjoint au commerce à la mairie de Tours, a cherché à s'inspirer de la recette gagnante de la braderie de Lille

A la braderie de Tours, ce dimanche 2 septembre, les fouées seront donc garnies de rillettes de Tours, de Sainte-Maure-de-Touraine, mais aussi de foie gras, de confiture ou de beurre d'escargots. "C'est un produit que les tourangeaux connaissent, poursuit l'élu. Mais il n'y avait pas eu de coup de projecteur." Chose faite avec ces trois points de vente, qui, en plus d'amener les visiteurs à redécouvrir la fouée, peuvent aussi encourager les artisans boulangers à en produire à nouveau pour Philippe Desiles, le président des boulangers-pâtissiers de l'Indre-et-Loire. "Cela peut développer des idées, et remettre sur notre territoire le goût et le désir de refaire la fouée. Cela va vraiment amener certains boulangers à refaire des produits simples et bons."

La braderie de Tours en chiffres : 

  •  200 000 visiteurs chaque année
  • 222 commerçants sédentaires et 209 non-sédentaires
  • environ 200 particuliers
  • 108 agents de sécurité privée, épaulés de la police nationale et de la police municipale