Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

"C'est comme dans Astérix !" : la cavalerie romaine débarque au musée archéologique de Jublains

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Retour vers le futur au musée archéologique départemental de Jublains ! Jusqu'au 15 août, des spectacles équestres vous plongent dans l'univers du 2e siècle après Jésus-Christ. C'est ce qu'on appelle de l'"archéologie expérimentale".

Le spectacle "Au pas, au trot, au gallo !" est présenté par deux comédiens et deux cascadeurs équestres.
Le spectacle "Au pas, au trot, au gallo !" est présenté par deux comédiens et deux cascadeurs équestres. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Jublains, France

Une plongée dans l'époque gallo-romaine comme si vous y étiez :  c'est ce que propose cet été le musée archéologique départemental de Jublains. Les comédiens de la compagnie Terre de Lys prennent d'assaut la forteresse antique avec leur spectacle "Au pas, au trot, au gallo !" Ces jeux équestres en costumes plus vrais que nature, les "Hippika gymnasia", sont présentés jusqu'au 15 août.

Au milieu des ruines de la forteresse gallo-romaine, deux cavaliers romains, "l'élite de la cavalerie romaine impériale", s'affrontent en duel. Parmi eux, Philippe Bertrand, dans la vraie vie il est cascadeur équestre : "On fait du harcèlement essentiellement : lancer des javelines, des flèches, attaquer beaucoup pour la poursuite de l'ennemi en déroute. Je suis habillé comme au 2ème siècle après Jésus-Christ. La technique de combat n'est pas celle du Moyen-Âge où l'on fonce en avant pour bousculer l'adversaire. C'est une cavalerie beaucoup plus légère, on n'a pas de grosses armures."

De l'archéologie expérimentale

Les comédiens, passionnées d'histoire, essayent de vulgariser le travail des historiens et reconstituent les costumes, objets et techniques de combat de l'époque. On appelle cela de l'"archéologie expérimentale" : "On reproduit un spectacle d'il y a plus de 1500 ans, explique Alexandre Constant, l'un des comédiens de la compagnie terre de Lys. Toutes les reconstitutions historiques sont des hypothèses, c'est très important. On ne peut absolument pas prétendre que ce qu'on vous présente est la reproduction fidèle de ce qui se passait à l'époque. On n'est pas historien nous-mêmes, on est là pour faire partager quelque chose de l'ordre de la passion." Pour chaque spectacle, il se plonge dans les livres d'histoire et les ouvrages de spécialistes.

Alexandre Constant, l'un des comédiens de la compagnie Terre de Lys

Le public, assis sur une butte à quelques mètres des comédiens, est conquis : "C'est comme dans Astérix !" s'enthousiasme Louis, 8 ans, en vacances chez sa grand-mère mayennaise. "C'était trop marrant !" sourit Pierre, 4 ans. Son frère Bastien, 8 ans, a surtout aimé une chose : "la bagarre". Ils ont fait quarante minutes de route avec leur père Fabrice pour assister au spectacle pour la première fois. Anita, elle, est venue de Vendée avec son mari et leurs deux adolescents friands d'histoire : "On ressent chez les comédiens beaucoup d'humour et d'envie de transmettre aux gens."

"Montrer que le musée, ce n'est pas ennuyant"

Pour le musée, ce genre de spectacle permet d'attirer un public familial qui n'aurait pas forcément poussé la porte autrement, selon Nathalie Androuain-Lecomte, médiatrice culturelle : "Le premier jour du spectacle on a eu presque deux cents visiteurs, alors que lors des journées classiques on tourne plutôt autour de cent."

"Les musées ont longtemps eu une image poussiéreuse, celle d'objets dans des vitrines qui ne bougent pas. Ils ont besoin de faire venir un nouveau public qui va découvrir qu'à l'intérieur du musée, ce n'est pas ennuyant !" appuie Alexandre Constant.

ECOUTEZ - Le reportage France Bleu Mayenne au cœur du spectacle

→ "Au pas, au trot, au gallo" est joué du 11 au 15 août à 15h, 16h et 17h. Chaque spectacle dure une petite demi-heure. Le spectacle est compris dans le billet d'entrée du musée archéologique départemental (13 rue de la Libération à Jublains. Tél : 02 43 58 13 20). Gratuit pour les - 18 ans ; 4 euros par adulte. Musée ouvert tous les jours de 9h à 18h en juillet et août.