Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

C'est vraiment la fin de l'aventure pour le festival Lost in Limoges

mercredi 8 novembre 2017 à 15:50 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

Le festival Lost in Limoges n'aura vécu que deux ans. Sa liquidation judiciaire a été prononcée ce mercredi par le tribunal de grande instance de Limoges. Le festival de pop rock n'a trouvé aucun repreneur.

Le festival Lost in Limoges n'aura fait vibrer le public que deux saisons
Le festival Lost in Limoges n'aura fait vibrer le public que deux saisons © Radio France - Jérôme Ostermann

Haute-Vienne, France

Malgré les derniers espoirs de l'association organisatrice du festival " Here we come" aucun repreneur ne s'est présenté. Le tribunal de grande instance de Limoges n'a donc pas eu d'autre choix que de prononcer sa liquidation judiciaire. Lors de la première édition il y a deux ans le festival de Pop rock avait essuyé une lourde dette de plus de 350 000 euros. Une première édition où Iggy Pop était la tête d'affiche mais le public n'avait pas atteint le nombre attendu. Si l'été dernier les ambitions avaient été revues à la baisse ça n'a pas suffit à remonter la pente.

Un sentiment d'inachevé pour le fondateur du festival

Christophe Bize, l'initiateur du projet et président de l'association organisatrice du festival dit éprouver aujourd'hui une grande tristesse y compris pour les créanciers et certains artistes qui n'ont pas été entièrement payés.