Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le FIMU de Belfort 2016

Ça fourmille à Belfort pour préparer le FIMU

Belfort, France

La trentième édition du Festival international de musique universitaire démarre vendredi à Belfort. Quatre jours de concerts, sur treize scènes différentes, ça se prépare : en vieille ville, ces scènes poussent comme des champignons.

Le montage de la scène place de la République a démarré ce jeudi
Le montage de la scène place de la République a démarré ce jeudi © Radio France - Nicolas Wilhelm

Cent groupes musicaux, 2.000 musiciens venus de trente pays différents, 200 concerts et treize scènes pour le FIMU 2016 : forcément, cela demande une sacrée organisation. Festival international de musique universitaire démarre vendredi à Belfort.

Chaque scène mobilise une dizaine de personnes. C'est comme un puzzle à la verticale : les pièces s'imbriquent les unes dans les autres. Jacques est saisonnier, il travaille pour la ville de Belfort : "On commence par les pieds", un échafaudage en ferraille, "ensuite le plancher, puis le toit" avec le support des lumières. "Chacun a un rôle bien défini". Il faut une journée entière pour monter chacune des scènes.

La société Eiffel Structures, basée en Alsace, assure le montage de cinq des treize scènes, dont celle de France Bleu, à l'entrée du festival, place Corbis. "C'est une scène en dôme, qui est jolie, bien vivante, ce qui fait que le soir, c'est bien animé, sourit David Bertrand, qui travaille pour Eiffel. C'est une scène qui me plaît bien".

David Bertand, d'Eiffel Structures

Autre particularité, la scène de l'Arsenal"une remorque qui se déplie et qui fait scène en une seule fois. C'est aussi une bonne petite journée de boulot, mais c'est assez impressionnant à voir, et c'est un joli produit," poursuit David Bertrand.

Le montage attire d'ailleurs les curieux, épatés par le savoir-faire des techniciens, comme cette habitante de la vieille ville : "C'est très bien organisé, ça se voit que ce sont des professionnels. Cela ne génère aucune gêne ! Et d'ailleurs, dès que le FIMU est terminé, c'est tout nettoyé !"

"Il y a une excellente logistique"

Le FIMU 2016, c'est à vivre sur France Bleu Belfort Montbéliard à partir de samedi 14 heures. Et on vous attend jusqu'à lundi soir, sur la scène France Bleu, place Corbis !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess