Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Ça se passe comme ça à bord du train du livre de Brive

vendredi 10 novembre 2017 à 17:01 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

La foire du livre de Brive a ouvert ses portes ce vendredi. 300 auteurs attendent leurs lecteurs jusqu'à dimanche. Nombre d'entre eux sont arrivés ce vendredi par le fameux train du livre. Une tradition très prisée des écrivains qui, il faut le dire, y sont plutôt chouchoutés.

370 passagers sont à bord du train du livre de Brive. 130 écrivains accompagnés de nombreux agents et éditeurs
370 passagers sont à bord du train du livre de Brive. 130 écrivains accompagnés de nombreux agents et éditeurs © Radio France - Philippe Graziani

Brive-la-Gaillarde, France

130 auteurs précisément sont dans le train cette année. Accompagnés souvent de leurs agents et éditeurs. Au total le train embarque 370 passagers. Le départ a lieu en début de matinée, gare d'Austerlitz à Paris. Sur le quai un petit déjeuner a accueilli les auteurs. Il n'y a pas de places réservées à bord. Alors on se met où on peut, où on veut. Parfois des rencontres improbables naissent de ce hasard forcé.

Le jeu du Post-It

Chacun passe le temps à sa manière. Certains dorment, d'autres lisent. Il y en a même qui travaillent. Enfin ! n'allez pas imaginer que des romans sont écrits dans le train. "C'est difficile de se concentrer" explique Laurent Bénigui, qui tout de même tente d'avancer un peu dans son prochain roman. Pas de chance à côté de lui une bande de joyeux drilles jouent au jeu du Post-It sur le front. Ce jeu qui consiste à deviner ce qui est écrit sur le papier collé sur son front. L'ambiance est franchement à la rigolade.

Patrick Deville profite du voyage pour lire - Radio France
Patrick Deville profite du voyage pour lire © Radio France - Philippe Graziani

Le train du cholestérol

Mais voilà que le moment tant attendu par tous arrive. L'apéritif, puis le repas sont servis. Les agents de la ville de Brive sont à pied d’œuvre comme chaque fois. Un repas froid uniquement. Avec un menu coquet : cèpes, foie gras, terrine, velouté de potiron, salade de mâche, fromage Salers, crumble de fruits rouges en dessert.

C'est bon mais rien à voir avec les repas d'autrefois qui avait valu au train du livre le surnom de "train du cholestérol. "Il y a 10 ans c'était un peu gras" se souvient Jean-François Kervéan. Jean-Louis Debré, un fidèle du train, sourit à l'évocation de ce surnom. Mais l'important pour lui est autre : Le train du livre c'est le train de la fraternité". Une fraternité arrosée tout de même encore de vieille prune.

Jena-Louis Debré a déjà pris le train du livre de nombreuses fois. "Un moment exceptionnel à chaque fois" dit -il.  - Radio France
Jena-Louis Debré a déjà pris le train du livre de nombreuses fois. "Un moment exceptionnel à chaque fois" dit -il. © Radio France - Philippe Graziani