Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Canicule : le stade nautique d'Auxerre très prisé pour se rafraîchir

-
Par , France Bleu Auxerre

La canicule revient un peu partout en France et notamment dans l'Yonne, où les températures devraient avoisiner les 40 degrés. Pour se rafraîchir, beaucoup se réfugient à la piscine. À Auxerre, le stade nautique prévoit une hausse de la fréquentation de ses bassins.

Le stade nautique d'Auxerre a connu des records de fréquentation lors du dernier épisode de canicule.
Le stade nautique d'Auxerre a connu des records de fréquentation lors du dernier épisode de canicule. © Radio France - Flore Catala

Auxerre, France

Trois semaines après l'épisode caniculaire qui a frappé la France, les fortes chaleurs reviennent. Dans l'Yonne, le thermomètre devrait dépasser la barre des 35 degrés en journée, et ne pas descendre sous les 20 degrés durant la nuit. Cette semaine les températures pourraient même aller jusqu'à dépasser les 40 degrés, un record absolu pour un mois de juillet dans l'Yonne. Des fortes chaleurs qui poussent les vacanciers à aller chercher un peu de fraîcheur, et à prendre d'assaut les piscines municipales, comme le stade nautique d'Auxerre.

Pics de fréquentation

Il n'y a donc pas que le thermomètre qui grimpe durant la canicule : la fréquentation des piscines, elle aussi, explose. Lors du dernier épisode caniculaire du mois de juin, le stade nautique avait déjà enregistré une forte hausse de fréquentation.

Autour de 8 500 entrées sur une semaine avaient été enregistrées, et un record pour les mercredis avec pas loin de 1 700 personnes accueillies en une journée, soit près de 700 personnes de plus par rapport à une journée habituelle selon Fabrice Martin, responsable du stade nautique d'Auxerre. "Dès qu'il y a plusieurs jours de très fortes chaleurs, les gens cherchent toujours un point d'eau, un point de rafraîchissement, et le stade nautique est toujours très convoité pour se rafraîchir" explique Fabrice Martin, qui s'attends aux mêmes pics de fréquentation cette semaine.

Vigilance renforcée

Pour se rafraîchir, les usagers de la piscine n'hésitent pas à se jeter dans l'eau, même si elle paraît un peu froide comparée à la température extérieure. Mathis, 11 ans, a l'habitude de toujours entrer dans l'eau d'un seul coup, en plongeant. "C'est plus rapide pour s'y habituer !" affirme-t-il. 

Mais avec les fortes chaleurs, les risques d'hydrocution sont plus importants. Les surveillants de baignade rappellent les gestes importants pour éviter tout accident : entrer dans l'eau doucement, se protéger du soleil malgré la baignade, et toujours surveiller les plus vulnérables dans la piscine, pour éviter les noyades.

Des précautions soigneusement appliquées par les maîtres nageurs autour du bassin, dont le travail est d'autant plus important quand ils sont fortement fréquentés. Une tâche parfois rendue difficile en période de fortes chaleurs, puisque les maîtres nageurs surveillent, hors de l'eau et sous le soleil, les occupants des bassins. Des relais sont effectués entre les surveillants de baignade pour qu'ils ne souffrent pas trop de la chaleur et que leur vigilance soit toujours maximale.

En période de canicule, en piscine ou en cours d'eau, les risques de noyade sont élevés dans la mesure où les baignades sont plus fréquentes : surveillance et précautions restent toujours de mise pour éviter tout accident.

Choix de la station

France Bleu