Infos

Capbreton : un "instameet" pour booster l'image des Landes sur les réseaux sociaux

Par Théo Hetsch, France Bleu Gascogne vendredi 21 octobre 2016 à 18:57

Les images sont prises dans les Landes et postées sur le réseau social Instagram
Les images sont prises dans les Landes et postées sur le réseau social Instagram -

Ce samedi 22 octobre à Capbreton, le comité départemental du tourisme invite les adeptes d'Instagram, un réseau social de partage de photos, à se retrouver pour prendre des clichés de Capbreton et d'Hossegor. Objectif: propager une belle image des Landes sur les réseaux sociaux.

Ce samedi 22 octobre, les "instagrameurs" sont invités à Capbreton et Hossegor pour une journée de photographie et de découverte des lieux symboliques de la côte. Le réseau social Instagram sert à partager ses photos avec le monde entier. Il est donc devenu pour les départements un outil pour valoriser son territoire et attirer les touristes.

Nous sommes plus forts que nos voisins

Et sur ce plan-là, notre département est plutôt en avance. Nous sommes en tout cas bien plus forts - du moins sur Instagram – que nos voisins de la Nouvelle Aquitaine. Le hashtag Landes écrase celui des pyrénées atlantiques : 9 000 publications seulement. Même le hashtag gironde est bien derrière avec 110 000 publications. En revanche, il faut l'avouer, on est bien loin de Bordeaux : la belle endormie est très présente sur ce réseau: plus de deux millions de photos prises dans la ville y ont été partagées.

Capture d'écran des photos postées sur Instagram avec #Landes - Radio France
Capture d'écran des photos postées sur Instagram avec #Landes © Radio France - Théo Hetsch

Pour le département, c'est tout bénef : il n'a rien à faire, ce sont les habitants eux-mêmes qui font la promotion du territoire. Certains sont devenus de véritables ambassadeurs: comme Sebastien Zanella (90 000 abonnés) ou David Remazeilles (10 000). Mais derrière ces figures de proue, il existe des milliers d’utilisateurs qui affichent sur le réseau social leur fierté d’être landais.

Tous les soirs, après le travail, elle file prendre des photos

Lucille Thami, 23 ans, fait partie de ses "instagrameurs". Tous les soirs, après le travail, elle file sur les plages d'Hossegor. Avant c'était pour le surf, qu'elle pratique depuis plus de 15 ans. Mais désormais c'est pour sa nouvelle passion: la photographie.

"En hiver, je ne fais presque que ça en dehors du travail », raconte la jeune fille. « Et puis ici la lumière est magnifique et très changeante. C’est un autre paysage tous les jours".

Des abonnés d'Afrique ou des Etats-Unis

Lucille est bretonne à l'origine. Mais depuis son arrivée il y a cinq ans, elle est tombée sous le charme des Landes. "Je suis venue faire mes études ici, en école de commerce", explique-t-elle, "j’ai fait mon apprentissage dans une entreprise de Labenne, j’ai pris un appartement et depuis je ne suis pas repartie".

Depuis trois ans, elle partage ses photos du coin avec ses amis, sa famille mais aussi ses 1 700 abonnés. Son impact va bien plus loin que son cercle d’amis : certains de ses abonnés viennent d'Afrique, des Etats-Unis. Et il y a quelques années, elle a même convaincu un péruvien de venir visiter les Landes.

Le portrait de Lucille Thami

Partager sur :