Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

"Cavaliers, chargez!" la bataille de Reichshoffen a son musée à Woerth, en Alsace

dimanche 5 mars 2017 à 12:21 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

C'est une bataille terrible qui a fait 20.000 morts en dix heures: la bataille de Reichshoffen, le 6 août 1870. Les soldats se sont surtout battus autour de Woerth. Un musée lui est consacré dans la commune. Il a été entièrement rénové. Il rouvre ce weekend. L'inauguration est prévue le 2 avril.

Un "diorama" de 4.000 figurines en étain permet au visiteur de se représenter les combats, entre les houblonnières et les vergers de Froeshwiller
Un "diorama" de 4.000 figurines en étain permet au visiteur de se représenter les combats, entre les houblonnières et les vergers de Froeshwiller © Radio France - Corinne Fugler

Wœrth, France

Le "musée de la bataille du 6 août 1870" est installé à Woerth, au nord de Haguenau, dans un château du 14ème siècle, en plein centre de la commune. Les dix heures de combats meurtriers sont présentées en détail, grâce à des objets trouvés au fil des générations sur les différents champs de bataille du secteur de Froeschwiller.

"La charge des cuirassiers" tableau de Théodore Levigne peint en 1878 - Radio France
"La charge des cuirassiers" tableau de Théodore Levigne peint en 1878 © Radio France - .

Le musée est installé dans le château de Woerth depuis 1978. Les objets étaient présentés en vrac, sans aucune explication, pour évoquer le chaos d'un champ de bataille. La muséographie a été complètement repensée, la visite est maintenant organisée de manière chronologique, avec des panneaux pédagogiques. On y découvre l'équipement des différents régiments, les Turcos, les Zouaves, l'artillerie, l'infanterie et la cavalerie, dont les fameux cuirassiers.

20.000 morts en une journée

La bataille du 6 août 1870 s'est en fait déroulée principalement à Froeschwiller, à Woerth et à Morsbronn-les-Bains. Le télégramme du maréchal de Mac Mahon annonçant la retraite est parti de son quartier général arrière, installé à Reichshoffen, près de Niederbronn-les-Bains. C'est donc la commune de Reichshoffen qui est restée dans la mémoire collective, popularisée plusieurs chansons patriotiques, dédiées à la charge des cuirassiers. La bataille a duré dix heures, du canonnage de Woerth à 6h40 par les Prussiens jusqu'à la prise de Froeschwiller à 17h30. 47.000 soldats français et 82.000 militaires allemands participaient à ce combat. 20.000 hommes ont perdu la vie ce 6 août.

Le nouveau musée sera inauguré le dimanche 2 avril. De nombreuses animations sont annoncées par la mairie, dont un bivouac en costumes d'époque. Par ailleurs, le "Souvenir français", qui entretient une quarantaine de tombes françaises et de monuments militaires autour de Woerth, prépare déjà la commémoration, en 2020, des 150 ans de cette terrible bataille.

Durant ce mois de mars, le musée se visite les samedis et dimanches après-midi de 14h à 17h.