Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ce Creusois rénove l'abattoir de ses grands-parents pour ouvrir une brocante

-
Par , France Bleu Creuse

Chineur passionné, Denis Courty retape la ferme de ses grands-parents bouchers pour ouvrir "L'Abattoir brocante". Un projet qui mêle reconversion professionnelle et sauvegarde du patrimoine, dans un lieu chargé d'histoire et de souvenirs.

Denis Courty a rénové l'abattoir et boucherie de ses grans-parents creusois pour ouvrir une brocante
Denis Courty a rénové l'abattoir et boucherie de ses grans-parents creusois pour ouvrir une brocante © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Dans un beau bâtiment en pierre trônent des meubles en rotins, des chaises de bistrot, des vinyles, de vieilles affiches, des plaques émaillées ou encore des arrosoirs en zinc. A Champagnat en Creuse, une brocante va bientôt ouvrir dans cet ancien abattoir. Un Creusois est en train de rénover la bâtisse qu'il a héritée de ses grands-parents bouchers.

Il me faudrait dix confinements pour finir la rénovation

ECOUTEZ - Denis Courty rénove mais conserve l'âme du bâtiment

Ce projet est en fait une double reconversion : d'abord la sienne, puisque initialement, Denis Courty est éducateur sportif. Ensuite, celle de cette ferme boucherie, qui avait une place importante dans la vie du village au siècle dernier. Le nom est donc tout trouvé : le lieu s'appelle désormais... "l'Abattoir brocante". "Il y a toujours les crochets au sol où on maintenant les bêtes, les palans... Là il y a un appentis que j'ai restauré cet hiver. Ce n'est pas fini, il me faudrait dix confinements pour finir ce que je veux faire", plaisante-t-il. "J'ai toujours été passionné de brocante, mes grands-parents seraient fiers de voir que le bâtiment commence une seconde vie."

Denis Courty attend l'été et un assouplissement des mesures sanitaires pour ouvrir sa brocante. En attendant : rangement !
Denis Courty attend l'été et un assouplissement des mesures sanitaires pour ouvrir sa brocante. En attendant : rangement ! © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Redonner de la vie au village

Ce projet permettra de rouvrir au public cette ferme familiale, qui accueillait beaucoup de monde dans le passé : "Dans les années d'avant-guerre il y avait du monde à Champagnat, plus de mille habitants, explique Denis Courty. Cette ferme était même un hôtel, boucherie, charcuterie, puis abattoir. J'ai retrouvé des photos et des cartes-postales, on voit qu'il y avait de la vie. Nos campagnes creusoises étaient dynamiques, bien plus que maintenant."

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mes grands-parents seraient fiers de voir que le bâtiment commence une seconde vie

Le village comptait alors trois boucheries : elles ont toutes fermé depuis. "Je me suis dit : pourquoi ne pas exploiter ces bâtiments qui m'appartiennent, donner une plus-value à cet abattoir, recréer une économique, et faire un métier qui me passionne."

ECOUTEZ - Une nouvelle vie pour ce bâtiment important dans la vie du village

Denis Courty avait déjà organisé deux vide-greniers qui ont eu du succès l'été dernier. Si les conditions sanitaires le permettent, il espère ouvrir "L'abattoir brocante" au mois de juin. Il compte accueillir les chineurs quasiment tous les jours cet été. En attendant, il vend seulement sur internet via Le bon coin, Instagram et Facebook. Contact : 06 87 40 65 14

Choix de la station

À venir dansDanssecondess