Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le jour où Trenet a dévoilé son "jardin extraordinaire" à l'Escale de Migennes

-
Par , , France Bleu Auxerre, France Bleu

Il y a 20 ans disparaissait Charles Trenet. Dans l'Yonne, on se souvient encore de son concert de 1957 à Migennes, où le "fou chantant" avait rôdé "le jardin extraordinaire" devant un public conquis.

Charles Trenet est décédé en 2001.
Charles Trenet est décédé en 2001. © Maxppp - FRANCK MEDAN

Nous sommes le dimanche 15 septembre 1957. Charles Trenet enchaîne une dizaine de chansons sur la scène du cabaret l'Escale, à Migennes, dans l'Yonne. Entre chaque titre, le chanteur de 44 ans prend la parole et raconte ce qui l'a inspiré. Puis, il décide de faire un beau cadeau au public de l'Escale, il chante une nouvelle chanson qui est encore en phase "de rodage". "Voici une chanson très nouvelle, que je n'ai pas encore chantée à Paris. Cette chanson a pour titre Le Jardin extraordinaire", explique le chanteur.

Le ticket d'entrée du concert de 1957
Le ticket d'entrée du concert de 1957 - Extrait de la légende de l'Escale - d'Alain Vincent

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Trenet à l'Escale en 1957 : le reportage de Thierry Boulant avec les archives sonores de l'Escale

Dans la salle, ce jour-là, le jeune Alain Vincent a 11 ans. "Ce dimanche-là, quand je suis entré dans l'Escale avec un copain, tous les gens étaient debout. Et sur la scène, il y avait un bonhomme avec des yeux rieurs et un chapeau. Je ne savais pas que c'était Charles Trenet."

Soixante-quatre ans après, Alain VIncent se souvient bien de ce concert, de cette chanson et de son triomphe immédiat auprès du public icaunais : "alors là, dès les premières notes, nous sommes tombés amoureux à la fois de cette chanson et de Charles Trenet", se souvient l'historien local.

Alain Vincent : "dès les premières notes, nous sommes tombés amoureux"

La chanson deviendra tellement populaire que Charles Trenet la "recyclera" en 1975, pour la publicité d'un désodorisant.

Alain Vincent raconte ce moment magique qu'il a vécu lorsqu'il était enfant dans son livre "la légende de l'escale", publié aux éditions de l'Armançon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess