Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Centenaire 14-18 dans l'Yonne : des parcours numériques pour se souvenir de la Grande Guerre

vendredi 9 novembre 2018 à 20:37 Par Benoît Jacobo, France Bleu Auxerre

Pour mieux connaître l'histoire de la première guerre mondiale dans l'Yonne, les archives départementales viennent de lancer quatre parcours "numériques". Autrement dit quatre applis qui font la part belle aux documents d'époque.

Des parcours sur la Grande Guerre dans l'Yonne, à retrouver sur smartphone
Des parcours sur la Grande Guerre dans l'Yonne, à retrouver sur smartphone © Radio France - Benoît Jacobo

Yonne, France

Près de 50 000 Icaunais ont participé à la première guerre mondiale, 12 000 ont été tués au front.  Pour mieux connaître cette page d'histoire dans notre département, les archives de l'Yonne viennent de lancer 4 "parcours numériques" : "la patrie reconnaissante", "commémorer jusqu'au péril de sa vie", "du souvenir des camarades aux larmes des familles", "Verdun, j'y étais, se souvenir de l'horreur". A retrouver sur l'appli Guidigo et sur le site des archives de l'Yonne.

Monuments aux morts et vitrail du souvenir

Chaque parcours renvoie à une carte du département, avec des étapes. Les cartes postales, les croquis, les photos, et le récit du narrateur sont là pour vous accompagner. Ici, on vous expliquera que le premier monument aux morts de l'Yonne a été construit en 1919 à Villiers-Louis dans le Sénonais. Là, que l'église de Lézinnes, dans le Tonnerrois, est la seule du département a avoir un "vitrail du souvenir".

Nous connaissons peu ce qui se cache derrière la porte d'une mairie ou d'une église" - Arnaud Fouanon, des archives départementales de l'Yonne

"L'intérêt pour le grand public, ça va être de découvrir ou de redécouvrir notre patrimoine, explique Arnaud Fouanon, des archives départementales de l'Yonne. Si nous sommes beaucoup à connaître nos monuments aux morts, sur les places de nos villes et villages, on connaît beaucoup moins ce qui peut se cacher derrière la porte d'une mairie, dans l'arrière-cour d'un immeuble, ou dans une église. Grâce à ces parcours, nous souhaitons inciter les gens à se déplacer là où ils pourront découvrir de leurs propres yeux le monument, l'oeuvre d'art, tout ce qu'on nous avons proposé dans ces quatre parcours".

Beaucoup de ces documents ont été prêtés ou donnés par des particuliers, lors de la grande collecte. Les archives départementales de l'Yonne espèrent que les établissements scolaires vont s'emparer de ce travail.