Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Centenaire de l'armistice : un Cherbourgeois est le parrain du Soldat inconnu de l'Arc de Triomphe

jeudi 8 novembre 2018 à 8:47 Par Frédérick Thiébot, France Bleu Cotentin

C'est le caporal Auguste Thin, né à Cherbourg, qui a choisi le cercueil du Soldat inconnu en 1920 à Verdun. Une anecdote à découvrir dans le livre "Les Normands dans la Grande Guerre", co-écrit par l'historien Marc Pottier aux Editions Orep

La tombe du soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe à Paris
La tombe du soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe à Paris © Maxppp - OLIVIER BOITET

Cherbourg, France

Plus de 83 000 Normands dont quelques 18 000 Manchois sont morts lors la Première Guerre mondiale. L'ouvrage "Les Normands dans la Grande Guerre" retrace le portrait de ces hommes et femmes durant ces quatre années. Ce sont les combattants normands sur le front, dans les tranchées, mais aussi les civils mobilisés à l'arrière, ainsi que les réfugiés ou prisonniers qui étaient en Normandie.  

Parmi la quarantaine de portraits, il y a beaucoup de Manchois car notre département a pris une part active dans le conflit. C'est le cas du marin cherbourgeois Emile Duhault. Il a participé notamment à la célèbre bataille de Dixmude, l'une des premières du conflit. "Une bataille où les soldats français ont réussi à bloquer l'offensive allemande au cours de l'été 1914 dans les Flandres" raconte Marc Pottier.

L'une des batailles les plus meurtrières pour les Manchois fut aussi celle de Charleroi en Belgique en août 1914. En quelques heures, 3.900 jeunes Manchois de la 20e division d'infanterie issus des régiments de Cherbourg, Saint-Lô et Granville ont été tués. Dans son livre, Marc Pottier évoque le destin tragique des frères Milcent. Cette famille de 13 ans près de Valognes va perdre deux de ses enfants en trois jours. Bernard Milcent est blessé le 22 août 1914 et meurt de ses blessures trois jours plus tard. Son frère Alphonse meut le 29 août. Trois autres frères Milcent seront engagés dans le conflit.

Le Cherbourgeois Auguste Thin choisit le sixième cercueil dans la crypte 

Dans ce livre, Marc Pottier revient sur l'incroyable choix d'Auguste Thin. Ce Cherbourgeois né en 1899, engagé volontaire, affecté au 132e régiment d'infanterie de Verdun, gazé en octobre 1918, est le parrain du Soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe.

Reconstitution du choix par le caporal Auguste Thin, originaire de Cherbourg, du cercueil du soldat inconnu - Maxppp
Reconstitution du choix par le caporal Auguste Thin, originaire de Cherbourg, du cercueil du soldat inconnu © Maxppp - OLIVIER BOITET

Le parcours exemplaire d'Auguste Thin fait que, lors de la cérémonie de novembre 1920, il est désigné pour choisir parmi les huit cercueils déposés dans la crypte celui qui devait être le Soldat inconnu de l'Arc de Triomphe. Marc Pottier raconte que comme il est affecté au 132ème régiment, Auguste Thin additionne les chiffres et choisit le sixième cercueil.

« Les Normands dans la Grande Guerre » par Jean-Yves Meslé, Sophie et Marc Pottier, Orep Éditions.