Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Centenaire de l'armistice: un musée insolite et méconnu à Clermont-Ferrand

mercredi 7 novembre 2018 à 16:02 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Le musée de l'art et artisanat des combattants de 14-18 est installé dans une cave du vieux Clermont. Un musée qui regroupe des centaines d'objets réalisés par les poilus, avec les moyens du bord, qui a obtenu le label du centenaire 14-18.

Des cartes postales en écorce et des stylos plumes en balles, quelques uns des objets de ce musée
Des cartes postales en écorce et des stylos plumes en balles, quelques uns des objets de ce musée © Radio France - Emmanuel Moreau

Clermont-Ferrand, France

La passion de Christian Bourg pour ces petits objets est née il y a 36 ans, lorsqu'il a découvert des briquets fabriqués par un grand oncle. Les briquets étaient les premiers objets fabriqués par les soldats car utiles pour allumer lampes ou réchauds. Depuis, il s'est passionné pour cette petite histoire dans la grande histoire et a passé une partie de son temps à chercher ces objets fabriqués par les poilus. 

Des briquets de poilus - Radio France
Des briquets de poilus © Radio France - Emmanuel Moreau

Outre les briquets, il y a des obus décorés, des balles devenues stylos à plume, de l'écorce transformée en carte postale, des cannes, des bagues, des maquettes d'avion, etc... 600 objets, souvent en piteux état lorsque Christian Bourg les a récupéré, qui brillent aujourd'hui comme un sous neuf. Dernier objet récupéré, mardi soir lors d'une conférence à Saint-Saturnin, le carnet d'un poilu, transpercé par un obus (avec même un fragment de l'obus), pieusement conservé par la famille de ce soldat. 

Des briquets en forme de livres - Radio France
Des briquets en forme de livres © Radio France
Des obus décorés - Radio France
Des obus décorés © Radio France - Emmanuel Moreau
Une maquette d'avion  - Radio France
Une maquette d'avion © Radio France - Emmanuel Moreau

Il faut dire qu'il fallait souvent passer le temps entre deux combats, dans les tranchées ou bien au repos à l'arrière. Un travail artisanal, qui commence dès la fin de 1914, lorsque la guerre des tranchées s'installe. Et une occupation souvent encouragée par les officiers, qui voient là un bon moyen d'occuper leurs hommes et d'éviter qu'ils ne pensent à autre chose. 

Christian Bourg a profité de sa retraite pour réaliser de A à Z ce musée, que personne n'imagine. Il se trouve dans une cave d'une petite rue du vieux Clermont, avec une scénographie maison. Il se visite sur rendez-vous, au 06.81.22.10.32.

Une salle du musée - Radio France
Une salle du musée © Radio France - Emmanuel Moreau