Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Ces jeunes sportifs auront leur parkour park à Allonnes

-
Par , France Bleu Maine

Le projet de construction d'un parkour park a été retenu dans le cadre du dernier budget participatif de la ville d'Allonnes. Il a été déposé par deux membres de la Twist Team, l'association mancelle qui promeut la pratique de cette discipline urbaine.

Les membres de la Twist Team prennent la pose place de la Sirène
Les membres de la Twist Team prennent la pose place de la Sirène © Radio France - Ruddy Guilmin

Allonnes, France

Reportage avec la Twist Team

Les adeptes du skate-board pouvaient déjà s'adonner à leur passion dans les skate park. Bientôt, les mordus de parkour pourront s'exercer à loisir au parkour park d'Allonnes. Déposé au mois de mai par deux frères allonnais membres de la Twist Team, l'association mancelle de parkour, le projet a été soumis au vote des citoyens dans le cadre du budget participatif de la ville. Et il a été désigné parmi les lauréats.

Discipline urbaine consistant à se déplacer d'un point A à un point B, en s'amusant à passer les obstacles (murs, barrières, escaliers...) de manière plus ou moins acrobatique, le parkour se pratique en général en ville. "Notre spot principal, c'est le palais des congrès, indique Esteban Turquet, l'un des deux frères à l'origine du projet, mais quand il pleut, on vient plutôt sur les marches du palais de justice car c'est à l'abri."

L'idée de ce park de plein air, qui se composera d'éléments divers (murs, barres, plateformes...), c'est bien entendu pour les pratiquants de pouvoir s'y retrouver et s'y entraîner. Mais c'est aussi d'accéder à une forme de _"reconnaissance"explique Raphaël Turquet, 24 ans, qui pratique avec son frère depuis bientôt 10 ans : "Souvent, les gens se disent qu'on grimpe sur les murs, qu'on est un peu des casseurs, etc. Nous, on veut leur montrer qu'on est un peu comme le roller ou le skate, qu'on est un sport urbain, qu'_on a nous aussi des associations, des encadrants et qu'on ne fait pas n'importe quoi. Ce sera un peu une vitrine du parkour." 

Une reconnaissance, mais pas une institutionnalisation ! Car le véritable terrain d'expression du parkour  restera la ville : "Ce park, ce sera un complément, où on trouvera des choses qui n'existent pas ailleurs, pour s'entraîner spécifiquement sur des techniques pour pouvoir les appliquer, après, ailleurs dans la ville", souligne Raphaël.

En France, il existe à l'heure actuelle à peine une dizaine de parkour parks, dont certains en salle. La ville d'Allonnes a estimé le coût du projet à 4 000 €, mais sur ceux qui existent "on est plus autour de 10 000 €", précisent les deux frères. La ville recevra  en décembre tous les porteurs de projets retenus pour évoquer avec eux leur élaboration et leur mise en place.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu