Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Cet été, les ferias s'invitent au campo

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Quatre journées de découverte sont organisées dans différents élevages du sud-est.

Les aficionados vont pouvoir se rendre dans les élevages pour voir des toros
Les aficionados vont pouvoir se rendre dans les élevages pour voir des toros © Radio France - Hervé Sallafranque

Le monde taurin revient à la vie avec le déconfinement. En attendant les cartels de la feria des Vendanges en septembre à Nîmes, place a la "Feria del campo". Quatre journées organisées en juillet et août dans des élevages de notre région, Pagès-Mailhan, Margé, Jalabert et Los Galos.

Elles permettront à des jeunes toreros français de se produire en public face à du bétail français également. Mais, au delà de l'aspect tauromachique pur, ce sera également l'occasion pour les aficionados de participer à des visites guidées des élevages, de découvrir des expositions autour de la culture taurine au sens large du terme et de partager un repas.

C'est le collectif de jeunes aficionados "Touche pas à mes passions" qui assure l'organisation de ces journées qui suscitent un très gros engouement souligne l'un des chefs de file du collectif Raphaël Ladet : "Dès que les réservations ont été ouvertes on a eu un nombre hallucinant de demandes. Nous aficionados, on est tous en manque (sic). Et ces journées vont permettre à la fois aux jeunes toreros de pouvoir enfin s'exprimer en public, mais aussi d'aider les éleveurs français qui souffrent énormément en ce moment".

Des journées complètes d'échange et de partage autour d'une passion

Le nombre de spectateurs sera limité à environ 150 par journée pour cause de respect des règles sanitaires. Du coup, les tarifs sont relativement élevés (entre 45 et 65 euros) selon les élevages. "Mais il y a aussi un aspect solidaire" ajoute Victor Jalaguier du collectif "Touche pas à mes passions". "Il ne faut pas simplement le voir comme un spectacle taurin, mais comme une journée complète d'échanges et de partage autour d'une même passion".

Le programme de la "Feria del campo" dans le sud-est
Le programme de la "Feria del campo" dans le sud-est - Feria del campo
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu