Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Chabeuil : la fusée du rond-point est comme neuve !

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La fusée de dix mètres de haut, qui ressemble à celle des albums d'Hergé, a été entièrement retapée, essentiellement grâce à des dons d'entreprises et de particuliers. Au total, deux mois et demi de travaux, pour un coût global de 2500 euros.

La mise en place s'est terminée tard dans la soirée
La mise en place s'est terminée tard dans la soirée © Radio France - François Merle

Chabeuil, France

Véritable attraction, repère pour quiconque passe dans le coin, la fusée souffrait néanmoins de son grand âge. Installée à l'entrée de Chabeuil depuis bientôt 16 ans, elle a subi les effets du temps, que ce soit la rouille ou la pluie, le vent, la neige... Il a donc fallu la retaper. "C'est une oeuvre à entretenir régulièrement. Parfois, il y a des impacts qui l'abîment, qui la rouillent. Là, il y avait vraiment des gros points de rouille, on aurait même dû faire la restauration trois ans avant", explique François Merle, le président et fondateur de l'association "26 avenue du Labrador", du nom de l'adresse de Tintin dans les bandes dessinées d'Hergé.

"On ne s'imaginait pas qu'on la repeindrait, au même endroit, 16 ans après"

Christophe, l'un des artisans à l'oeuvre sur cette fusée, était déjà là il y a 16 ans, quand elle a été implantée sur le rond-point. Mais quand on lui a proposé de la rénover, il n'a pas hésité. "Je suis reparti au quart de tour ! La première fois qu'on l'a repeinte, on imaginait pas qu'elle serait au même endroit et qu'on la repeindrait 16 ans après. La fusée a quelque chose d'emblématique, les gens aiment la voir, ils sont habitués. C'est un petit monument", se réjouit-il. "C'est la fierté du département, même de la région. On la connaît partout !", ajoute François Merle. 19000 personnes passent, chaque jour, sur le rond-point de Chabeuil, et peuvent admirer cette fusée.

Il a fallu 2 mois et demi de travaux pour retaper entièrement la fusée - Aucun(e)
Il a fallu 2 mois et demi de travaux pour retaper entièrement la fusée

Ce fut un travail de longue haleine : deux mois et demi de travaux, pour démonter les 86 plaques (qui correspondent aux damiers) de la fusée, les repeindre, les poncer, puis les refixer sur le squelette de l'oeuvre. Ces plaques, toutes numérotées, ont chacune une place bien précise sur la fusée. Pour les replacer, il a fallu utiliser 750 vis ! Un véritable travail d'horloger. "C'est notre bébé, on la bichonne. C'est devenu un repère pour les gens. Beaucoup sont venus nous voir pour nous demander ce qu'on faisait, si elle allait rester sur place. Les gens l'aiment Là, elle est repartie pour dix ans avant la prochaine rénovation. Ce qui est sûr, c'est qu'il ne faudra pas attendre 16 ans !", rigole François Merle.

"Pour les financements, on avait tenté un financement participatif, mais ça n'a pas marché. Finalement, on a eu des dons d'entreprises, mais aussi de particuliers, on a par exemple eu des Belges qui nous ont envoyé une petite somme. On a eu juste ce qu'il faut pour rénover !" - François Merle, le président et fondateur de l'association "26 avenue du Labrador"

86 plaques numérotées composent la fusée. - Radio France
86 plaques numérotées composent la fusée. © Radio France - Léo Corcos

François Merle a par ailleurs confirmé que les rencontres internationales tintinophiles, qui ont attiré des dizaines de milliers de personnes il y a quelques années, ne reprendraient pas. "Ca a vécu. Il faut passer à autre chose. En revanche, une bourse BD pour Tintin et la BD belge, c'est possible. En tout cas, il y aura toujours des événements dont la fusée sera la figure de proue." Et attention, on ne dit pas "la fusée de Tintin", mais la fusée de Chabeuil. "La nôtre n'a pas le même nombre de damiers", souligne François Merle, dans un sourire

Choix de la station

France Bleu